Webmail Annuaire Contact
Les études à l'USJ : Réglement 2013-2014


Bienvenue dans le système européen de transfert de crédits

L’Université Saint-Joseph a adopté à partir de la rentrée 2003 le système européen de crédits transférables ECTS (European credit transfer system). Ce nouveau système est accompagné d'un nouveau régime des études, dont les dispositions principales sont présentées ici en HTML ou téléchargeables en format PDF en cliquant ci-dessous :

Réglement intérieur de l'USJ
>> A télécharger en version PDF - Cliquez ici


Étudiants

  • La qualité d’étudiant de l’Université Saint-Joseph s’acquiert par l’inscription à l’une de ses institutions.
  • On s’inscrit par semestre.
  • On peut s’inscrire à une ou plusieurs institutions.

 

Cursus d'études

Les études sont organisées en cycles cohérents d’enseignements appelés cursus.
La plupart des cursus sont sanctionnés par un diplôme ; d’autres par une simple attestation.
Une même institution peut offrir de nombreux cursus ; certains sont communs à plusieurs institutions.

Les principaux cursus sont :

Cursus Durée minimale Durée maximale
Licence 3 ans 6 ans
Master 2 ans 4 ans
Doctorat 3 ans 6 ans

 

Les matières

Les cursus sont composés d’unités d’enseignement appelées matières.

Dans chaque cursus, au moins 70% des matières sont obligatoires. D’autres sont choisies par l’étudiant :

- soit sur une liste établie par l’institution pour ce cursus ; on les appelle optionnelles fermées ;

- soit (au plus 5%) parmi des matières proposées par d’autres institutions ; on les appelle optionnelles ouvertes ou optionnelles de culture générale.

Un système de matières pré-requises permet de garder la cohérence des cursus : un étudiant ne peut s’inscrire à une matière sans avoir suivi telle ou telle autre avec une présence suffisante.

 

Acquisition des connaissances

Dans chaque matière, l’étudiant acquiert des connaissances en suivant des cours présentiels ou en fournissant un travail personnel contrôlé :

Le travail personnel contrôlé (TPC) peut prendre des formes diverses selon les disciplines : rédaction d’une note de lecture ou d’une note de recherche, préparation d’un exposé, participation à une séance de travaux dirigés ou de travaux pratiques, apprentissage clinique en centre de soins, stage d’observation ou d’application…

La proportion cours/travail personnel contrôlé dépend de la matière ; elle est souvent de 70% - 30%.

S’ils sont nombreux, les étudiants suivant une même matière sont divisés en plusieurs groupes.

 

Module

Dans un cursus, certaines matières peuvent être groupées en modules
- pour permettre une compensation entre matières,
- pour renforcer la cohérence du cursus.
Ce groupement est possible dans les institutions où la composition des cursus est stable2.
Un module peut être obligatoire. Un module obligatoire peut lui-même comporter des matières optionnelles
fermées.

 

Les crédits

Les crédits sont les unités de validation des études.

À chaque cursus est affecté un certain nombre de crédits nécessaires à l’obtention du diplôme ou de l’attestation. Ainsi pour la licence, il faut 180 crédits ; pour le master, 120 crédits ; pour le doctorat, 180 crédits.

Cursus il faut obtenir... ...en minimum : ...en maximum :
Licence 180 crédits 6 semestres 12 semestres
Master 120 crédits 4 semestres 8 semestres
Doctorat 180 crédits 6 semestres 12 semestres

À chaque matière est affecté un certain nombre de crédits, généralement compris entre 2 et 4. Si au terme de l’enseignement de la matière l’étudiant vérifie les critères fixés par l’institution, un jury valide les crédits.

Chaque crédit couvre environ dix heures de cours ou de travail personnel contrôlé de l’étudiant. Mais ce n’est pas impératif ; par exemple un crédit de stage couvre une trentaine d’heures de stage.

Les crédits sont capitalisables : une fois validés, il sont définitivement acquis, et ils s’accumulent jusqu’au nombre fixé pour le cursus.

Les crédits sont transférables entre universités ayant adopté l’ECTS : après une convention signée cas par cas, les crédits acquis dans l’une sont validés dans l’autre.

 

Tutorat

Un enseignant appelé tuteur accompagne l’étudiant dans le choix de ses matières, l’organisation de son travail personnel, sa progression dans les études.

 

Les langues d'enseignement

Les deux langues d’enseignement sont le français et l’arabe.

Toutefois, certains cours sont dispensés en anglais.

Conditions de langue française :

Préalablement à une première inscription dans tout cursus de premier cycle, l’étudiant doit avoir obtenu le niveau A au test d’aptitude en langue française.

Cependant les étudiants ayant accompli au moins la dernière année de leurs études secondaires au dehors du Liban sont autorisés4 à s’inscrire à un cursus initial même s’ils n’ont pas obtenu le niveau « A » à une
double condition :
- suivre ensuite des cours de mise à niveau dispensés par le Centre d’étude des langues vivantes (CEL) de l’Université Saint-Joseph ;
- obtenir le niveau « A » avant les examens de leur deuxième semestre.
Les institutions peuvent, dans leurs dispositions propres du Règlement intérieur, étendre l’exigence du niveau « A » à toute première inscription aux cursus supérieurs de master ou de doctorat.

Conditions de langue arabe :

En cursus de licence, l’étudiant doit obtenir au moins quatre crédits dans des matières enseignées en langue arabe.
En cursus de master, l’étudiant doit obtenir au moins deux crédits dans des matières enseignées en langue arabe.
Des dispenses de langue arabe peuvent être accordées par la commission des équivalences de l’USJ.

Conditions de langue anglaise :

Préalablement à la délivrance de tout diplôme de premier cycle, l’étudiant doit avoir passé avec succès le test de langue anglaise de l’Université de Georgetown.

 

Organisation du temps

L’année académique s’étend du 1er septembre au 31 août.

Elle comporte deux semestres de 14 semaines chacun. Le calendrier de l’année (vacances, jours fériés, examens) est fixé chaque année par le Conseil de l’université.

Certaines institutions organisent en juillet-août un trimestre d’été pour des stages, et pour des matières enseignées en sept semaines, qui sont soit des matières répétées de manière adaptée à l’intention des étudiants y ayant échoué, soit des matières enseignées de manière intensive pour permettre à certains étudiants d’avancer dans le cursus, en respectant la règle des 76 crédits par an.

Chaque matière est enseignée à l’intérieur d’un semestre, sauf les matières de langues qui couvrent généralement deux semestres.

Les cours sont donnés par périodes d’une heure et demie, commençant à 8h, 10h, 13h, 15h, 17h, 18h45.

Tableau des périodes
Matin
8h00 - 9h30 10h00 - 11h30 13h00 - 14h30
Après-midi
15h00 - 16h30 17h00 - 18h30 18h45 - 20h15

Présence obligatoire : La présence aux cours est obligatoire et elle est contrôlée. Un étudiant ne peut passer les examens dans les matières où son absence a dépassé 30% des cours présentiels.

 

Présence obligatoire

Pour passer l’examen final d’une matière (et celui de rattrapage) l’étudiant doit avoir assisté à au moins 70% des cours présentiels.
En outre, la présence aux cours est obligatoire et elle est contrôlée. Toute absence doit être justifiée par un rapport médical ou une excuse écrite jugée valable par l’administration.
Toutefois, pour les matières optionnelles, les absences aux cours des deux premières semaines du semestre ne sont pas relevées.

 

Absence prolongée

Pour une absence prolongée, l’étudiant doit demander une autorisation. Suivant la durée et la période sur laquelle s’étend l’absence de l’étudiant, le conseil de l’institution peut soit l’autoriser à poursuivre son semestre, soit lui demander de le reprendre. Dans ce dernier cas, la durée maximale du cursus est alors prolongée d’un semestre.
Pour une absence prolongée sans autorisation, l’étudiant est considéré comme démissionnaire et ne peut se prévaloir d’aucun droit à sa réintégration.

 

Évaluation des matières

Les étudiants doivent se soumettre à l’évaluation de chacune des matières auxquelles ils sont inscrits, mais les auditeurs libres ne peuvent se soumettre à cette évaluation.

Modalités de l’évaluation

L’évaluation d’un étudiant peut se baser sur des éléments variés :

  • les travaux effectués dans le cadre du TPC
  • un contrôle continu des connaissances
  • les appréciations recueillies en fin de stage
  • un examen de fin de semestre
  • la soutenance d’un mémoire ou d’une thèse.

Le règlement de chaque institution précise pour chaque matière les éléments évalués et leur pondération dans la note finale. Ces données ne peuvent être changées en cours d’année universitaire.

Calendrier des évaluations

Les éléments d’évaluation sont programmés à l’avance et font l’objet d’un calendrier communiqué aux étudiants par voie d’affichage au moins quinze jours avant la date prévue.

Tout changement dans ce calendrier doit être notifié aux étudiants au moins une semaine à l’avance.

Seuls les responsables de l’institution ont à fixer ce calendrier des évaluations ; aucune entente ne peut se faire directement entre enseignants et étudiants quant aux modifications de tous types.

Absence et évaluation

Tout étudiant absent à un élément d’évaluation doit justifier son absence en présentant par écrit un motif valable dans les trois jours ouvrables. Le règlement particulier de l’institution précise la façon dont cette absence est compensée, selon le type d’élément d’évaluation.

Présentation de la note finale

La note finale peut être présentée sur 20 ou sur 100, selon l’institution ; elle est aussi exprimée en notation ECTS, visant à rendre homogènes les notations.


Note Enoncé Signification
A Excellent Résultat remarquable, avec seulement quelques insuffisances mineures
B Très bien Résultat supérieur à la moyenne, malgré un certain nombre d'insuffisances
C Bien Travail généralement bon, malgré un certain nombre d'insuffisances notables
D Satisfaisant Travail honnête, mais comportant des lacunes importantes
E Passable Le résultat satisfait aux critères minimaux. Les crédits sont validés.
FX Insuffisant Un travail supplémentaire est nécessaire pour l'octroi de crédits
F Très insuffisant Un travail supplémentaire considérable est nécessaire

Si le nombre d’étudiants ayant suivi la matière est suffisant pour garantir une significativité statistique, les proportions suivantes seront respectées.

Note Proportions
A Les 10% premiers parmi ceux qui ont réussi
B Les 25% suivants
C Les 30% suivants
D Les 25% suivants
E Les derniers 10%

Sinon, les notes finales seront utilisées selon une méthode présentée dans le règlement particulier de l’institution.

Compensations

À l’intérieur d’un semestre ou d’un module, des compensations peuvent être prévues entre les matières dans le règlement particulier de l’institution. En cas de compensation, voici les règles appliquées dans les institutions n’ayant pas défini de modules :

L’institution définit pour chaque cursus une moyenne requise et pour chaque matière un seuil de compensation.
Dans certaines matières, comme les stages, le seuil de compensation de la matière est supérieur à la moyenne requise du cursus.
Une compensation entre des matières est faite à la fin de chaque semestre.
La compensation principale porte sur toutes les matières obligatoires et optionnelles fermées du cursus dans lequel l’étudiant est inscrit. La moyenne des notes finales dans ces matières est calculée avec pondération par les nombres de crédits.
- Si la moyenne requise est atteinte et si toutes les notes sont supérieures au seuil de compensation, toutes les matières sont validées.
- Si la moyenne requise est atteinte mais si certaines notes sont inférieures au seuil de compensation, toutes les matières à note supérieure au seuil de compensation sont validées ; pour réussir dans les autres matières, l’étudiant doit passer un examen de rattrapage.
- Si la moyenne requise n’est pas atteinte, seules sont validées les matières où les notes sont supérieures à la moyenne requise et au seuil de compensation ; pour réussir dans les autres matières, l’étudiant doit passer un examen de rattrapage.
En outre, les matières optionnelles ouvertes dont la note est supérieure au seuil de compensation sont validées si la moyenne requise, calculée pour l’ensemble des notes du semestre, est atteinte.
La note ECTS d’une matière validée par compensation est E.

Jurys

Le responsable de l’institution convoque et préside les jurys, composés des membres du corps enseignant qui ont assuré l’enseignement des matières pendant le semestre (jury semestriel) ou le cursus (jury de diplôme) ainsi que de toute personne dont la présence est jugée utile. Aucun quorum n’est exigé.
Un jury semestriel arrête les résultats et valide les crédits à la fin de chaque semestre.

Le jury peut valider des crédits de matières enseignées dans un semestre précédent, selon les règles de compensation des modules.
Un jury de diplôme dresse la liste des étudiants ayant accumulé le nombre de crédits suffisant pour obtenir le diplôme.
Les décisions d’un jury sont sans appel. Personne n’a le droit de réviser les notes arrêtées par un jury, sauf dans le cas d’erreur matérielle relevant de l’article 35 du présent règlement.

Session de rattrapage

Au moins huit jours après le jury, commence une session de rattrapage9. Le rattrapage concerne les matières
du semestre où l’étudiant a pu passer l’examen final. Toutefois le jury peut étendre le rattrapage à une matière
où il juge légitime l’absence de l’étudiant à l’examen.
Cependant, les institutions peuvent choisir un rattrapage unique, au moins quinze jours après le jury du
deuxième semestre, concernant les matières de l’année, aux mêmes conditions que ci-dessus.

L’examen de rattrapage est gratuit.

Note de rattrapage
Pour chaque matière, la note de rattrapage est calculée à partir de la note de l’examen de rattrapage et de la note de travail personnel contrôlé (TPC) obtenue durant le semestre. Dans ce calcul, la note de TPC a le même poids qu’elle avait dans le calcul de la note finale de la matière.

Matières validées par rattrapage.
1er cas. Si durant un semestre la moyenne de réussite est atteinte, l’étudiant peut passer un examen de rattrapage dans toute matière où il n’a pas obtenu le seuil de compensation. Sont alors validées toutes les matières où la note de rattrapage est supérieure au seuil de compensation (même si la moyenne après rattrapage descend sous le seuil de réussite).
2ème cas. Si la moyenne de réussite n’est pas atteinte, l’étudiant doit passer un examen de rattrapage dans toutes les matières où il n’a pas obtenu le seuil de réussite. Deux voies s’ouvrent pour la validation :
- validation directe : sont validées toutes les matières où la note de rattrapage est supérieure au seuil de réussite.
- validation par compensation : une nouvelle moyenne de semestre est calculée, en remplaçant la note de la matière par la note du rattrapage (même si elle est inférieure) ; si la moyenne du semestre devient supérieure au seuil de réussite, la compensation peut jouer ; sont validées toutes les matières où la note de rattrapage est supérieure au seuil de compensation.

Trace dans le Supplément au diplôme
La note de rattrapage remplace la note de la matière obtenue durant l’année (même si elle est inférieure).

Effet sur la moyenne cumulée
Certaines institutions tiennent à calculer une moyenne cumulée, permettant d’obtenir un classement final du
cursus. Cette moyenne cumulée prend en compte la note initiale dans chaque matière, sans considération
des rattrapages éventuels.

Supplément au diplôme

Au diplôme est joint le Supplément au diplôme : la liste des matières validées dans le cursus, avec pour chacune sa description brève et la note finale obtenue par l’étudiant.

 

 

Admission à l'USJ
Admission au 1er cycle
Admission en cours de cursus
Admission en Master
Admission en Doctorat
Admission étudiant étranger
Formulaires et dossiers
 
Équivalences
 
Choisir son cursus
Catalogue des cours
Matières optionnelles
Régime des études
© 2014 Tous droits réservés pour textes et photos, Université Saint-Joseph, Service des publications et de la communication