2ème édition du colloque RISE 2022 sur le thème « Organization Development as Explicit or Implicit Practice »

Lundi 28 et mardi 29 novembre 2022

Dans le cadre de la 2ème édition du colloque RISE 2022 tenu à l’USJ le 28 et le 29 novembre 2022, sur le thème « Organization Development as Explicit or Implicit Practice », l’École libanaise de formation sociale (ELFS) a organisé le 29 novembre 2022 un atelier de développement professionnel initiant une réflexion critique sur l’implication de la recherche dans les questions sociales et sociétales.

Animé par Dr Houwayda Matta Bou Ramia et M. Fady Moujaess, l’atelier s’est articulé autour de 4 présentations qui ont abordé des projets de recherche liés à des sujets d’actualité dans le contexte libanais et impliquant de jeunes chercheurs-étudiants de master et de doctorat à l’ELFS.

La première présentation a été effectuée par Mme Carla Dagher sur le sujet de son mémoire de Master en Travail social intitulé : « Le jeu de société comme outil de conscientisation des jeunes libanais face à une corruption institutionnalisée et intégrée dans les normes et la culture ».

Les trois autres communications sont issues des travaux de la Chaire de recherche sur les déplacements forcés instaurée à l’ELFS en novembre 2021.

Dans ce cadre, Dr Amal Moukarzel Damien discute d’une recherche exploratoire participative qui se penche sur la migration illégale au Liban Nord comme acte désespéré de fuite d'une vie démunie par la voie périlleuse des routes maritimes.

Mesdames Riwa Baltagi et Maya Karam, étudiantes au Master en Travail social présentent leurs sujets de mémoire portant sur la vulnérabilité des réfugiés appartenant à la communauté LGBTIQ au Liban sous deux angles : 1- Les besoins et problèmes confrontés par les individus concernés ; 2- La violence vécue au sein même de la communauté en question.

En dernier lieu, Mme Manal Ramadan, doctorante en travail social a communiqué autour de son projet de thèse centré sur le processus de prise de décision des femmes syriennes chefs de famille quant au retour volontaire dans leur pays d’origine.

La discussion ouverte avec le public, engagée à partir des sujets proposés, soulève des préoccupations relatives au renforcement de la pertinence de la recherche en regard des ONG locales et internationales et sa contribution dans l’influence des politiques et des pratiques.