L’Université Saint-Joseph a organisé le 5 juillet 2017, au Campus des sciences médicales (CSM), et en présence notamment du Pr Salim Daccache s.j., Recteur de l’USJ, de l’invité d’honneur Pr Didier Sicard, des doyens et directeurs des différentes facultés, écoles et institutions du CSM, des responsables du campus et d’une foule de parents et d’amis, la cérémonie de remise des diplômes pour 420 étudiants en sciences médicales des facultés et instituts suivants : la Faculté de médecine, la Faculté de médecine dentaire, la Faculté de pharmacie, la Faculté des sciences infirmières, l’Ecole de sages-femmes, l'Institut de physiothérapie, l'Institut supérieur d'orthophonie, l'Institut de psychomotricité, et l’École de techniciens de laboratoire d'analyses médicales.

La cérémonie a débuté par l’hymne national libanais puis le Pr Salim Daccache s.j., a prononcé une allocution dans laquelle il a invité les nouveaux diplômés à « penser grand », à se « prendre en main, à travailler dur et avec persévérance », à « écouter la voix du temps, la voix des autres, la voix de la créativité et de l’authenticité », « d’être attentif », face à une civilisation qui « met l’accent sur l’extérieur et les apparences », à l’importance de la « vie intérieure » qui constitue leur « vrai charme ».
Le recteur de l’USJ a exhorté aussi les diplômés dans son discours « d’être à l’écoute de [leurs] parents et des gens, de dialoguer avec eux, d’être serviable avec amour et générosité, [de ne pas] négligez d’adopter une posture humaine et même humaniste dans le travail et dans la vie de famille », et finalement « de ne pas s’attarder sur les divisions confessionnelles et politiques entretenues par les politiciens ».
« Je peux comprendre, a enchaîné le Pr Daccache, votre sentiment de dégoût vis-à-vis de la situation politique et économico-sociale de notre pays. Un sentiment d’échec et de désaffection qui peut se transformer en un sentiment de défaite et de découragement jusqu’à vouloir fuir ce pays plutôt que d’y rester. Mais fuir est-ce une qualité ou une valeur de la jeunesse ? Fuir est-ce la bonne mesure ? »

« C’est là votre destin tant qu’on peut, que vous devez demeurer et agir, reprendre l’esprit d’entreprendre et prendre l’initiative pour changer les choses. Même si vous quittez pour d’autres cieux, pensez toujours à vos racines qui sont ici, même dans ce campus qui vous a couvés des années et des années. Choisissez la bonne occasion pour commencer et ne ratez pas une piste qui s’ouvre devant vous-même si elle est tout à fait restreinte et petite », a-t-il conclu.

Ensuite le Pr Roland Tomb, doyen de la Faculté de médecine, a prononcé un mot dans lequel il a présenté l’invité d’honneur, le Pr Didier Sicard, président d’honneur du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) pour les sciences de la vie et de la santé, en France. Dans son mot adressé aux diplômés, le Pr Sicard, a admis qu’il a eu de la chance dans sa génération « de ne pas avoir des soucis pour l’avenir car le combat pour la vie était moins difficile ».
En plus d’avoir à affronter la difficulté grandissante de la vie post-universitaire, les diplômés auront selon Sicard, la responsabilité de trouver des réponses aux problèmes de leur génération. « Réinterroger sans cesse le monde, a-t-il enchaîné. Ne pas faire du numérique la finalité des soins main un moyen. Garder les valeurs humaines dans la prise de position, ce qui risque de vous échapper avec l’intelligence artificielle qui donnera les décisions sans contrôle humain. L’homme ne doit pas être abandonné à la machine. C’est le défaut contemporain majeur du soin. »
Le mot de la Fédération des associations des anciens de l’USJ, a été prononcé par son vice-président, Dr Christian Makari, qui a annoncé aux diplômés, qu’avec leurs diplômes, ils recevront la carte de membre de la Fédération. « Elle vous permettra de rester informés sur la vie de votre Faculté et de votre Université et de garder le contact avec vos camarades de promotion ainsi qu’avec tous ceux qui vous ont suivi et aidé durant vos années études. Gardez-la précieusement, elle sera le symbole de votre appartenance et de votre attachement à votre Alma Mater. »

Après le mot des diplômés prononcé par Mlle Carine Ayoub, major de promotion de la Faculté de Pharmacie, le serment d’Hippocrate prononcé avec les diplômés en médecine par Dr Nicole Mechleb, major sur sept ans de médecine, et le serment prononcé par Dr Joseph Assaf, major de promotion de la Faculté de médecine dentaire avec tous les diplômés, le recteur a remis les diplômes aux 420 anciens étudiants du campus des sciences médicales, sous les ovations de l’assistance.
De sa part, le Dr Edward Hajjar a remis le prix « Pr Joseph Hajjar pour les meilleurs thèses en médecines » aux docteurs Anne-Sophie Sarkis, Antonio Kechichian et Habib-Aimé Hatem.

Lieu

Campus des sciences médicales
Rue de Damas
B.P. 11-5076 - Riad El Solh
Beyrouth 1107 2180

Contact
Tél : +961 (1) 421 000
Fax : +961 (1) 421 020
Courriel : csm@usj.edu.lb
Site web : http://www.csm.usj.edu.lb
Partager :