« De la génétique à la clinique », voici un beau titre de conférence mais encore un pertinent slogan pour résumer, d’une manière élégante, la mission de l’Unité de génétique médicale (UGM) : les laboratoires ne sont pas seulement faits pour faire de la recherche mais pour que cette recherche soit orientée aussi pour guérir ! Guérir par les gènes, voici un objectif que l’Unité de génétique médicale cherche à réaliser en chaque examen et chaque recherche qu’elle fait tous les jours. En cela, c’est la mission sociale de l’Université jésuite qui est réalisée et bien réalisée à ce niveau. »  a souligné le Recteur de l’USJ, Pr Salim Daccache à la séance inaugurale, le 1er mars 2018, de cette conférence organisée par la Faculté de médecine, l’Unité de génétique médicale (UGM) du Pôle technologie santé (PTS), à l’Auditorium François Bassil du Campus de l’innovation et du sport.

« Chers Amis, a-t-il poursuivi, l’équipe de l’UGM étoffée de nouvelles recrues, a pu trouver une série de facteurs déterminants de telle ou telle malformation. Des outils ont été mis en place afin d’accompagner la demande toujours croissante de la population ne venant à bout de certains syndromes. Aujourd’hui, avec le projet lancé par le ministère de la Santé sur l’examen génétique des nouveaux nés, en collaboration avec l’AUB et l’USJ, nous pouvons être sûrs qu’il y a un éveil de l’esprit et de la conscience en ce qui concerne la gravité du problème devenu un syndrome récurrent et aussi, qu’il y a des solutions bien efficaces afin de trouver les meilleures solutions. »

De son côté, Pr Roger Lteif, directeur exécutif du Pôle Technologie Santé (PTS), a indiqué que les activités de l’UGM comme celles des 10 autres laboratoires du PTS s’inscrivent parfaitement dans le cadre de la triple mission de l’Université Saint-Joseph, celle de la recherche, de l’enseignement et du service à la société.

Il a rappelé que l’UGM, toujours pionnière dans ce domaine, a aidé à la sensibilisation sur le risque élevé de troubles génétiques chez les familles consanguines au Liban, ses recherches ont également contribué à l’identification de 30 gènes et ainsi, parmi les presque 8000 gènes identifiés jusqu’à présent, 1 sur 250 a été identifié à l’UGM.

Pr Lteif a ajouté que le PTS lance plusieurs projets à l’UGM dont : le dépistage quantitatif du cancer colorectal, le dépistage néonatal des déficits immunitaires combinés sévères, la mise en place d’un panel de tests oncogénétiques, la mise en place du système d’accréditation ISO 15189, qui spécifie les exigences de qualité et de compétence propres aux laboratoires de biologie médicale.

Par ailleurs, Pr Michel Scheuer, directeur de l’UGM, a souligné que l’équipe de l’Unité de génétique médicale veille sans cesse à développer ses recherches pour pouvoir mieux répondre aux besoins des patients, besoins qui nous sont transmis par leurs médecins traitants. Il a indiqué que l’UGM regroupe trois laboratoires qui sont complémentaires et interagissent beaucoup entre eux : la biologie moléculaire, la cytogénétique et le dépistage néonatal notant  le travail de cette dernière cellule qui réalise chaque année plus de 25 000 analyses à partir de prélèvements sanguins effectués quelques heures après la naissance et qui va, dès ce mois de mars et grâce à la nouvelle technique TREC, pourvoir réaliser le dépistage néonatal des déficits immunitaires combinés sévères.

Il a aussi souligné que l’UGM porte une attention toute particulière aux questions éthiques majeures que soulèvent les développements nouveaux de la génétique de ce début de 21e siècle et est engagée dans le processus d’accréditation ISO 15189.

Enfin, Pr Roland Tomb a tenu à exprimer sa gratitude pour l’équipe de l’UGM qui a traversé certaines épreuves non pas de façon conservatrice mais de façon créatrice et dynamique et qui a fait des bonds considérables au niveau quantitatif et qualitatif. Il a aussi exprimé sa gratitude pour le père Scheuer ‘qui a relevé le défi de diriger l’UGM avec brio et affection » ainsi que le Pr Roger Lteif qui « a fait un travail exceptionnel au niveau du PTS en le projetant sur la scène internationale ».

Il a enfin remercié les hôpitaux affiliés à la Faculté de médecine qui sont des partenaires à part entière.

À noter qu’après les mots de la séance inaugurale,  Dr Eliane Chouery a présenté les nouvelles techniques développées à l’UGM, Dr carole Kesrouani a partagé sa vision de la place du médecin pathologiste à l’UGM et Dr Hampig Kourie a présenté les nouveaux tests développés en hémato-oncologie.

Une signature de conventions avec les hôpitaux affiliés à la Faculté de médecine de l’USJ et un vin d’honneur ont clôturé l’événement.


Lieu

Campus de l'innovation et du sport
Rue de Damas
B.P. 17-5208 - Mar Mikhaël
Beyrouth 1104 2020

Contact
Tél : +961 (1) 421 630 /1
Fax : +961 (1) 421 632
Courriel : ugm@usj.edu.lb
Partager :