Le coup d’envoi de la « semaine jésuite » a été donné au Campus des sciences humaines (rue de Damas) le lundi 5 mars 2018. Intitulée « les jésuites  et l’engagement citoyen », cette semaine s’étend du 5 au 9 mars 2018 avec un programme varié et riche d’émotions mettant en relief le rôle des pères jésuites au niveau de la citoyenneté et leur rôle spirituel notamment en revenant sur la vie et la mission de quatre pères jésuites : P. Nicolas Kluiters, P. Frans Van Der Lugt, P. Pedro Arupe, P. Alberto Hurtado.

Le lancement de cette semaine avait pour thème « Nicolas kluiters, un jésuite, engrais d’une terre délaissée » présentant un film documentaire sur ce père jésuite et sur Barka. Pour l’occasion, P. Jad Chebly s.j., aumônier général de l’USJ, Pr Salim Daccache s.j., Recteur de l’USJ et P. Dany Younés, provincial du Proche-Orient et du Maghreb de la Compagnie de jésus ont prononcé un mot.

P. Chebly a exprimé son immense joie de voir se concrétiser un tel évènement et a posé la question : quelle est la personne que je dois aider ? Quels sont les critères pour ma sélection : sa religion, sa race, sa nationalité ? Expliquant que, finalement, nous ne sommes pas le centre de l’existence et ce n’est pas à nousd’aller vers l’autre mais d’amener l’autre qui est dans le besoin vers nous. Puis P. Chebly a souligné que ces quatre pères jésuites dont on va parler cette semaine « ont travaillé chaque seconde de leur existence pour semer la vie et à travers eux il y a eu un fort appel à l’espoir, à l’amour et à la foi. »

De son côté Pr Daccache a vivement remercié le Père aumônier Jad Chebly pour cette initiative « qui joint la parole à l’action et selon laquelle nous voyons l’aumônerie porter avec nous les préoccupations de l'université et contribuer directement et réellement à doter les jeunes de la capacité de comprendre la question de la citoyenneté et de la définir pendant cette semaine chargée de diverses activités, y compris la connaissance des figures jésuites dont la vie était caractérisée par l'appartenance à la vraie citoyenneté. »

« Ce titre est beau :"Les Jésuites et l’engagement envers la citoyenneté", avec ses connotations, et il est bon de nous souvenir, à travers ce titre, de quatre pionniers parmi les Pères jésuites, dont deux ont vécu avec nous et parmi nous : un originaire des Pays-Bas, venu au Liban, puis au monastère de Tanaïl, puis au village Barqa à la Békaa, le Père Nicolas Kluiters, mort martyr pour la cause qu’il défendait ; un autre aussi, néerlandais, au Liban, et en Syrie, le Père martyr Frans van der Lugt ; un troisième d'Espagne, puis au Japon, l'ancien Père Recteur Pedro Arrupe qui appelait à vivre la foi inhérente à la justice. Et le quatrième du Chili, le saint « heureux » Alberto Hurtado, le Père des pauvres et des marginalisés. » a-t-il poursuivi.

Et d’ajouter que «  la semaine jésuite est une fenêtre par laquelle nous regardons pour identifier non seulement des idées ou des principes bien que très importants, c'est une fenêtre par laquelle nous regardons pour identifier des personnes Jésuites qui ont laissé un grand impact dans leur entourage, leur environnement, leur ville et leur patrie, ainsi, nous les prenons aujourd'hui comme un exemple et un modèle pour le citoyen engagé qui regarde l'autre et son voisin non pas à travers son appartenance à une religion ou une communauté ou une doctrine différente de la sienne, ou d'une race déterminée, ou parce qu'il est riche ou grand, mais il le regarde parce qu’il y a dans son visage des signes de fraternité et d’égalité dans l’appartenance à une seule humanité et, dans notre université, dans ses lois applicables et celles de la Constitution libanaise, nous travaillons afin de promouvoir le principe de la citoyenneté qui rend les Libanais égaux dans leurs droits et devoirs les uns envers les autres et envers le Liban, la patrie, le Liban de la liberté et de la justice. »

Pr Daccache a aussi souligné que l’université continue à travailler dans le domaine social par le processus de l’Opération 7e jour et d'autres initiatives et projets, et ne se contente pas de transmettre les connaissances et la science et même le savoir-faire, les compétences professionnelles et techniques et le succès pour ses étudiants, elle cherche, à travers des programmes, des cours sur la citoyenneté, des séminaires de réflexion et des conférences d'orientation spirituelle, à aider chacun, et surtout chaque étudiant, à donner un sens à sa vie et que sa vie témoigne des valeurs humaines, spirituelles, religieuses et nationales que nous maintenons dans cette université.

Par ailleurs, P. Younés a indiqué : « celui qui a connu les Pères Nicolas et Frans de leur vivant sait bien que la trame de leur vie n’était point tissée de réussites. L’échec en faisait partie. Ils n’ont pas choisi de mourir de la manière dont ils sont morts mais ils avaient choisi bien auparavant, par l’option de s’engager au profit de la dignité humaine, de faire de leur vie un don. Ce qui rend leur vie réussie, ce n’était pas qu’elle était exempte d’échecs mais que l’échec a été intégré dans une option fondamentale.|»

Et de conclure : « J’espère que cette semaine jésuite, dédiée à l’engagement dans la cité, inspirera dans la famille universitaire une ferveur renouvelée par la transformation de notre monde vers plus de justice et d’espérance.   


Lieu
Amphitéâtre Pierre Y. AbouKhater
Campus des sciences humaines
Rue de Damas
B.P. 17-5208 - Mar Mikhael
Beyrouth 1104 2020

Contact
Tél : +961 (1) 421000
Courriel : jad.chebli@usj.edu.lb
Site web : http://www.usj.edu.lb
Partager :