La collaboration entre l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) et l’Association internationale pour la formation, la recherche, et l’intervention sociale (AIFRIS), dont le but est  de promouvoir le développement scientifique, pédagogique, professionnel et le rayonnement international de l’intervention sociale, déjà bien établie par la présence de l’Ecole libanaise de formation sociale (ELFS) de l’USJ, en sa qualité de membre fondateur de l’AIFRIS, à l’Assemblée générale et au comité scientifique de cette association, s’est consolidée davantage par la signature d’une convention visant à réunir les efforts de l’AIFRIS et de l’ELFS pour permettre la réalisation d’un congrès prévu au Liban en juillet 2019.

La cérémonie de signature s’est tenue au Rectorat de l’USJ, rue de Damas, le 6 septembre 2018, en présence de : Mmes Joëlle Libois et Françoise Tschopp, respectivement présidente et vice-présidente de l’AIFRIS, du Pr Salim Daccache s.j., recteur de l’USJ, Mme Carla Eddé, vice-recteur aux relations internationales, Mme Rima Mouawad, directrice de l'ELFS, Mme Maryse Tannous Jomaa, professeur-associé et responsable du comité d'organisation du congrès et Mme Houeida Bou Ramia, professeur et chargée de la coordination scientifique du congrès.

Le thème et les objectifs du congrès ont été précisés par Mme Maryse Tannous Jomaa dans son mot prononcé à l’occasion de la signature : « Il y a d’abord la thématique « sociétés plurielles, travail social et vivre ensemble », quoi de plus significatif que Beyrouth pour cristalliser au mieux cette thématique devenue à l’heure actuelle une réalité mondiale ? », et d’enchaîner « il y a ensuite l’idée de promouvoir le travail social au Liban à partir de l’ELFS. Le congrès est une véritable occasion qui permettra à nos enseignants, chercheurs et étudiants doctorants de répondre à l’appel à communication qui va être bientôt lancé et valoriser leurs recherches et pratiques innovantes. »

De son côté, Mme Joëlle Libois a affirmé que le choix du Liban comme lieu de congrès « est un message fort de soutien envers les pays du Moyen-Orient. « Rappelons-nous, a-t-elle ajouté, que le Liban est l’un des pays fondateurs de l’AIFRIS. Ce pays au carrefour des enjeux internationaux est porteur des valeurs de diversité et d’unité. Que ce soit au niveau des religions, des langues, des cultures et des modes de solidarité, face à des situations de conflits et d’accueil de réfugiés. Cette diversité rejoint l’élément fondateur de l’AIFRIS, une vision plurielle de l’intervention sociale et un échange des modes de faire et de savoirs tout en gardant les spécificités qui font la richesse du partage. »

Dans un mot prononcé aussi à l’occasion de la signature, Mme Carla Eddé a parlé de l’importance de la convention et du congrès pour le rayonnement de la francophonie, la recherche scientifique et le travail social. Un travail qui, selon le Pr Salim Daccache s.j., « va devenir de plus en plus important à cause de la crise économique qui sévit au Liban, et qui nécessite des aptitudes communicationnelles et éducatives. »       



Rectorat
Rue de Damas
B.P. 17-5208 - Mar Mikhaël
Beyrouth 1104 2020

Contact
Tél : +961 (1) 421 220
Fax : +961 (1)421 026
Courriel : elfs@usj.edu.lb
Site web : http://www.elfs.usj.edu.lb
Partager :