Le mercredi 6 mars 2019, l’ancien Président de la République française, François Hollande, a répondu aux questions des étudiants du Département d’histoire – relations internationales, devant un amphithéâtre AbouKhater comble. C’est à l’initiative du Département d’histoire – relations internationales de la Faculté des lettres et des sciences humaines, et dans le cadre de la série de rencontres « 24h dans la vie de… », que cette rencontre a eu lieu.

S’adressant au Président Hollande, le recteur Daccache a exprimé la fierté de toute la communauté universitaire de l’accueillir à l’USJ, mettant en avant les liens de l’USJ avec la francophonie : « Notre Université qui a accompagné la naissance de ce Grand Liban qui célèbre l’année prochaine son 1er centenaire d’existence, notre université qui, depuis 1875, année de sa fondation, ne cesse de porter les couleurs et les exigences de la francophonie. Par sa mission académique, citoyenne et sociale, elle a contribué, et ne cesse de le faire, à la formation de quelques 100. 000 diplômés qui ont fait et font partie de ce Liban qui a tissé sa propre histoire avec celle de la France. »

Et le Pr Daccache de conclure : « Ce soir, notre Université, par le Département d’histoire et de relations internationales de la Faculté des lettres et  des sciences humaines, est heureuse d’écouter vos réponses à nos étudiants (…). Aujourd’hui, nous sommes sûrs, dans les moments difficiles actuels de notre histoire, que vous saurez nous communiquer un message d’espoir, de renouveau et de paix. »

Prenant la parole, Mme Christine Babikian Assaf, doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines a notamment déclaré : « C’est un très grand honneur pour notre Faculté d’accueillir M. le Président Hollande à l’occasion de cette rencontre animée par nos étudiants du Département d’histoire-relations internationales. Un Département qui a fait le choix stratégique et original, dès 1996, de croiser la formation en histoire avec la spécialité encore nouvelle à l’époque, des relations internationales, dans un pays et une région dont le sort a été intimement lié à ces relations depuis le XIXe siècle. »

C’est par deux messages que M. Hollande a choisi de commencer la rencontre : « Je suis un ambassadeur de la paix » et « De votre avenir dépend celui des libertés dans la région ». Place ensuite fut fait au débat avec les 12 étudiants du Département d’histoire, qui avaient choisi d’aborder différents volets : le quinquennat du Président Hollande, la crise syrienne, le dossier palestinien, les actes terroristes qui ont frappé la France durant son mandat, et en termes d’actualités, le mouvement des gilets jaunes.

L’ancien Président a donné à cette rencontre un trait symbolique, essayant, à travers ses réponses, d’exposer ce qu’il appelle « Les leçons du pouvoir », leçons qu’il a tirées de son mandat. Il a ainsi affirmé qu’il est « plus difficile de gouverner aujourd’hui qu’il y a quelques années. D’autant que les démocraties sont devenues plus fragiles ».

L’ancien locataire de l’Elysée a profité du débat avec les étudiants pour s’adresser au peuple libanais, déclarant : « Je suis venu au Liban à plusieurs reprises sur invitation de mon ami Walid Joumblatt. Puis je suis venu en tant que chef de l’Etat, mais aujourd’hui je viens en tant que Français pour vous dire que nous sommes liés à vous, tout comme vous êtes liés à nous. (…) La force d’un pays n’est pas nécessairement synonyme de démographie ou d’économie. La force c’est aussi la culture ».

Lien vers l'album photos : http://photos.usj.edu.lb/album/index.php?alb_id=2759&instid=0

Lien vers la vidéo de la rencontre : 
https://mediasite.usj.edu.lb/Mediasite/Showcase/default/Presentation/6bde5b1e2a6e4cf3bf2214f518aae0971d

 


Contact
Tél : +961 (1) 421 000
Courriel : flsh@usj.edu.lb
Partager :