Le sourire de Hanna Lahoud était de retour à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ), à l’occasion de la signature d’un protocole d’entente portant sur la constitution d’un fonds de bourses qui porte le nom de cet ancien étudiant en physiothérapie de l’USJ ; ce battant qui a vaincu le cancer, mais qui a été fauché par les balles sur une route du Yémen, alors qu’il participait à l’effort humanitaire dans ce pays ravagé par la guerre, en tant que délégué du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Marquée par l’émotion, la cérémonie de signature du protocole s’est déroulée au rectorat le 8 mai 2019, en présence du Pr Salim Daccache s.j., recteur de l’USJ, de Carmel Ghafari Wakim, secrétaire général de la Fondation USJ, de Patricia Maria Escolano Guiote, Carine Tohmé et Pierre Issa de la Fondation Hanna Lahoud, de Nisrine Abdlenour Lattouf, directrice de l’Institut de physiothérapie, de Shiraz Akl Zoghbi, directrice du Service social, de Gloria Abdo, coordinatrice du Service de la vie étudiante, des représentants de la communauté estudiantine de l’USJ et des amis de feu Hanna.

Dans son mot d’accueil, Mme Wakim a annoncé que cette rencontre « un an après le départ de Hanna » a pour but de « faire revivre son souvenir à l’université où il a fait ses études, et ceci travers un fonds de bourses qui portera son nom et qui est voulu par sa famille et ses amis, qui ont constitué une fondation portant son nom et qui œuvrera dans différents domaines d’actions humanitaires. »

« C’est un fonds de bourses, enchaine Mme Wakim, auquel l’USJ participe en déposant l’équivalent de tout montant déposé par la Fondation Hanna Lahoud, ou par toute personne souhaitant alimenter ce fonds. Les bénéficiaires seraient les étudiants qui ressembleraient à Hanna dans l’engagement, dans la lutte contre le cancer qu’il a su vaincre et dans la Croix-Rouge. »

« Nous sommes aujourd’hui réunis, témoigne de sa part le Pr Salim Daccache, autour d’une belle figure qui est un symbole de don de soi, d’intelligence, de combat, d’attention aux autres, d’amour de l’aventure et de la liberté. Il fut un homme exceptionnel, le plus jeune dans une famille de 8 enfants. Se réaliser à travers l’éducation était son objectif. Il a perdu son père à l’âge de 17 ans et a dû lutter pour finir ses études et décrocher un diplôme de physiothérapie de l’USJ en 2005. Hanna rejoint la Croix-Rouge libanaise en 2002 comme volontaire dans les services médicaux d’urgence suite au décès de son frère dans un accident. »

« En 2010, enchaine le recteur de l’USJ, il rejoint la CICR en tant qu’humanitaire engagé, dont le but est d’assister et soutenir les populations vulnérables. C’est en Irak qu’il a rencontré Patricia, sa bien-aimée qui œuvrait aussi dans l’humanitaire. En 2014, Hanna remporte sa bataille contre le cancer avec un sens de l’humour incroyable et n’a qu’une seule idée : réintégrer la Croix-Rouge. Le 21 avril 2018, en mission au Yémen le convoi de la CICR est attaqué. Hanna est touché par des balles et perdra sa vie à l’hôpital suite à ses blessures. Son parcours professionnel et personnel montre combien Hanna était un homme intègre, courageux et fidèle aux valeurs humanitaires. »

Les témoignages des amis de Hanna, de sa femme Patricia Maria Escolano Guiote et de Nisrine Abdlenour Lattouf, ont mis l’accent sur le parcours exceptionnel de ce combattif face à l’adversité et de l’importance de ce fonds de bourses.  La cérémonie a été clôturée par la signature du protocole d’entente entre le Pr Daccache et Mme Escolano Guiote.   

Pour plus de détails

Rectorat
Rue de Damas
B.P. 17-5208 - Mar Mikhaël
Beyrouth 1104 2020

Contact
Tél : 01421151
Courriel : fondationusj@usj.edu.lb
Site web : www.usj.edu.lb/fondationusj/
Partager :