Pr Salim Daccache lauréat du Prix de la Journée mondiale sans tabac et du Prix spécial du Directeur général de l’OMS

Mardi 23 juillet 2019
Organisateurs :


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décerné, le 23 juillet 2019, le Prix de la Journée mondiale sans tabac 2019 au recteur de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ), le Pr Salim Daccache s.j., en tant que lauréat de la région de la méditerranée de l’EST, et le Prix spécial du Directeur général de l’OMS, lors d'une cérémonie qui s'est tenue à l'Auditorium François S. Bassil au Campus de l’innovation et du sport, en présence de la représentante de l’OMS au Liban, Dr Iman Shankiti, du directeur général du ministère de la Santé, Dr Walid Ammar, représentant de S.E. le ministre Jamil Jabak, du président du comité parlementaire de la santé, Dr Kassem Araji, du  président du conseil de l'ordre des médecins, Pr Charaf Abou Charaf et de la présidente du conseil de l’ordre des infirmières, Pr Mirna Doumit.

Après l'hymne national, un film sur la campagne anti-tabac de l'USJ et son hôpital universitaire Hôtel-Dieu de France (HDF), a été projeté devant une foule de personnalités politiques, sociales, syndicales et académiques.

Dans son mot d’accueil, Mme Claire Zablit, coordinatrice de la campagne USJ sans tabac, a déclaré que cette campagne « s'adresse à notre communauté universitaire de dix-sept mille personnes: étudiants, professeurs, administrateurs, personnel administratif, médecins, infirmières et travailleurs de la santé, ainsi qu'un nombre important de patients et de visiteurs fréquentant l'hôpital universitaire, les laboratoires spécialisés ou les centres de santé. » « Par la décision d'appliquer la loi antitabac, ajoute Mme Zablit, le Pr Salim Daccache souhaite que l'Université serve de modèle de responsabilité sociale et qu’elle renforce son engagement civique par la protection de la santé de la communauté universitaire, la création d’un environnement de travail sain et sans fumée, la réduction de l’initiation au tabagisme chez les jeunes et l’aide des fumeurs au sevrage tabagique. »

M. Jihad Renno, administrateur du Campus des sciences et technologies, et Mme Randa Salem, cadre supérieur à l’HDF, ont relaté leur parcours de sevrage du tabac. Après la présentation du Centre de sevrage du Tabac de l’Hôtel-Dieu de France par Dr Zeina Aoun, Charbel Aad du service de la vie étudiante a parlé du travail effectué par l'équipe du service dans le cadre de la campagne sous la supervision de sa coordinatrice, Mme Gloria Abdo.

Pour sa part, Dr Iman Shankiti a exprimé sa joie d'annoncer le lauréat des deux prix et a déclaré que l'USJ est « l'une des institutions les plus importantes au Liban au niveau de la lutte antitabac. Aujourd'hui, grâce à la détermination et au leadership du Pr Daccache, l’USJ est désormais un espace non-fumeur ». Dr Shankiti a déclaré aussi que l'OMS « soutient les efforts du ministère de la Santé publique, des institutions, des universités et de tous les partenaires dans la lutte contre le tabac et le tabagisme, pour étendre la mise en œuvre de toutes les dispositions de l'accord de l'OMS au Liban, au niveau de la surveillance de l’usage du tabac et les politiques de prévention, de celui de l’aide au sevrage, de la sensibilisation sur les dangers du tabagisme, du respect de l'interdiction de la publicité du tabac et de l’augmentation des taxes. »

Le Pr Salim Daccache a de son côté remercié l’OMS « pour sa campagne contre le tabagisme, menée depuis de longues années », pour la direction de la commission USJ sans tabac dirigée par Mme Claire Zablit et Dr Zeina Aoun, et les étudiants « qui ont été convaincus de la justesse de l'idée et de sa légitimité. »

Le recteur de l’USJ a affirmé qu’il « ne s’agit pas d’une campagne de sanctions et d'arrestations, mais d’une campagne de sensibilisation, de formation, de culture et d'éducation visant à réduire les dommages qui touchent plus d'un milliard et cent vingt millions de fumeurs dans le monde, et orienter les profits de l'économie vers d’autres domaines pour le bien-être de l’homme, son bonheur et celui d'autrui. »

Et le recteur de conclure sur une note d’espoir : « Ensemble, la main dans la main, nous poursuivrons cette bataille qui repose avant tout sur la persuasion, l’application de la loi et le respect. C’est ainsi que nous contribuons à construire le Liban pour tous ses citoyens, le pays de la santé, du bien-être et du bonheur. »

Consulter l'album photos 

Consulter les coupures de presse