Fonds de bourses Maroun N. Chammas

Pour l’encouragement de l’entrepreneuriat chez les jeunes qui veulent vivre et innover dans leur pays contre vents et marées
Vendredi 20 décembre 2019
Organisateurs


C’est lors d’une rencontre empreinte d’émotion, dans une ambiance familiale et fraternelle, qu’a eu lieu la signature du protocole visant la constitution d’un Fonds de bourses « Maroun N. Chammas », le vendredi 20 décembre 2019.

En effet, c’est entouré de ses « trois » familles que Maroun Chammas, Président et directeur exécutif de Berytech, a tenu à ce que la cérémonie ait lieu : sa famille proche, plus précisément ses enfants, mais aussi l’équipe de Berytech, qu’il considère comme sa deuxième famille, et en présence de la grande famille de l’USJ. Dans son mot entrecoupé par l’émotion, Maroun Chammas a expliqué les raisons qui l’ont conduit à la constitution de ce Fonds, destiné aux étudiants de la Faculté des sciences, la Faculté de gestion et de management, la Faculté de pharmacie, la Faculté d’ingénierie et l’Ecole libanaise de formation sociale.

Ce Fonds permettra à l’USJ d’accorder des bourses à des étudiants ayant un projet entrepreneurial qui répond à une problématique sociétale.

Car l’entrepreneuriat, Maroun Chammas l’a dans le sang et il a voulu passer, à travers la compétition pour la bourse Maroun N.Chammas, cette passion au plus grand nombre de jeunes. Selon Mme Carmel Ghafari Wakim, Secrétaire générale de la Fondation USJ, ce fonds de bourses ainsi que le projet « Maroun Chammas recognition award », lancé par M. Chammas, sont des« projets porteurs d’espoir pour les jeunes qui croient en notre cher Liban », et présentent un signe de gratitude et d’encouragement envers ces jeunes qui veulent vivre et innover dans leur pays contre vents et marées.   

Prenant la parole au cours de la cérémonie, et s’adressant à M. Chammas, le Pr Salim Daccache s.j., recteur de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ), a estimé que le nom de Maroun Chammas, qui est associé à plusieurs activités industrielles, commerciales et économiques, « ne peut qu’être toujours lié aussi à Berytech, que je considère comme étant le fleuron de vos multiples réalisations. »

« Par votre engagement au niveau de Berytech, enchaine le recteur, vous êtes au service de la créativité et de l’innovation chez les jeunes, de leur enracinement au Liban, et de cette richesse qu’ils portent en eux à travers l’éducation, qui est notre capital essentiel. A travers Berytech, vous œuvrez pour que la foi en notre pays soit ancrée davantage dans les esprits, et pour promouvoir la solidarité en multipliant les initiatives auprès des banques, des ambassades, des organisations internationales, et je crois que vous allez doubler vos efforts à cause de ces temps difficiles, pour préserver la vocation de cette institution. »

« Berytech concrétise aussi la résistance par la résilience! Ce que le sursaut national que nous vivons nous a appris, c’est d’être clairvoyants et d’avoir des idées fortes pour notre action. Aujourd’hui vous passez à l’acte en créant ce fonds, et vous présentez un nouveau signe d’attachement aux valeurs de l’Université qui fête ses 145 ans, et qui continue sa mission en s’appuyant sur ses amis et ses partenaires, pour mieux servir et être près de nos jeunes », conclut le recteur de l’USJ.   

M. Chammas a précisé de son côté qu’il a voulu « que cette cérémonie soit une réunion de famille : la mienne et celle de l’USJ ! ». « C’est important aujourd’hui, ajoute-t-il, de donner de l’espoir aux gens, pas seulement aux démunis mais à tout le monde. Berytech a prouvé qu’elle est une structure incontournable de l’entrepreneuriat au Liban. Les états qui nous avancent de l’argent sont tous régis par une gouvernance sérieuse ; alors, même si je considère Berytech comme ma propre entreprise, je demande au Conseil de l’Université de révoquer ma nomination au poste de directeur si je risque de faillir à mes obligations, car il existe à Berytech un écosystème qui donne des résultats, au Liban et ailleurs, grâce à une équipe talentueuse. »    

Après la signature du protocole, le Pr Daccache a remis à M. Chammas le « Portrait de l’USJ » qu’il lui a dédicacé, et la cérémonie s'est achevée autour d’un cocktail.

Consulter l'album photos
Consulter les coupures de presse
Lire en ligne :
 https://www.lorientlejour.com/article/1202421/constitution-dun-fonds-de-bourses-maroun-n-chammas-a-lusj.html