Fouad Zmokhol élu Doyen de la Faculté de gestion et de management – USJ

Lundi 14 septembre 2020
Organisateurs


La rentrée académique a été marquée par plusieurs nominations, élections, et réélections  de doyens et directeurs. Nous présentons ici, au fur et à mesure, le parcours des doyens et directeurs nouvellement élus, retraçant leurs parcours professionnels, exposant les défis auxquels ils sont confrontés et présentant leurs projets pour leur mandat.

L’Université Saint-Joseph de Beyrouth a le plaisir d’annoncer que M. Fouad Zmokhol a été élu Doyen de la Faculté de gestion et de management, et ceci à partir du 1er septembre 2020.

Président du Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais dans le monde (RDCL World), Fouad Zmokhol est enseignant à la Faculté de gestion et de management de l’USJ. Il est détenteur d’un Master en Business Administration de la LAU et d’un doctorat en Business administration de Newport University (USA).

Conférencier et membre de nombreux conseils d’administration, Fouad Zmokhol connait en profondeur le marché libanais.

En cette période difficile, où le Liban fait face à une crise économique, sociale, financière, monétaire et politique, à laquelle vient s’ajouter la pandémie du COVID-19 qui risque de perdurer, les défis sont nombreux.

Celui pour qui la crise est en même temps « Danger et Opportunité » (selon la traduction chinoise du mot crise) précise comment il envisage affronter cette crise et lancer ses projets :

 -  Suivre en priorité la méthode des 3 L : Listen, Learn and Lead

 -  Appliquer ses 3 C : Communication, Connections et Créativité

 -  Tout en suivant sa stratégie des 3 D : Développement, Diversification et Délégation.

Ses principales priorités en tant que Doyen de la Faculté de gestion et de management sont :

 -  de réussir une rentrée atypique et Online pour les étudiants (avec des cours en système hybride) tout en invitant des intervenants internationaux

 -  d’avoir l’accréditation internationale de l’AACSB à la FGM

 - de revoir les cursus et ajouter plus de soft skills, de cours pratiques, des cours d’entreprenariat, se focalisant sur l’innovation et la créativité et avoir des intervenants professionnels dans tous les cours ainsi que des projets pratiques avec les entreprises

- de bâtir une communication régulière et transparente avec les étudiants en priorité

- de bâtir des partenariats avec des universités internationales, des organisations internationales, les ambassades, les entreprises privées et publiques ….

- d’organiser régulièrement des conférences, webinars, discussions avec les étudiants et professeurs.

Et M. Zmokhol a précisé : « on a toujours dit qu’il faut que les universités entrent dans les entreprises. Aujourd’hui, on a été plus créatif et innovateur : ce sont les entreprises qui entrent cette fois-ci dans les universités pour bien faire comprendre les enjeux du monde économique, aider les étudiants à mieux se préparer et créer leur place dans un environnement de plus en plus incertain, dur et difficile ».