Cérémonie de constitution du « Prix Bechara et Carmen Obegi pour la créativité et l’innovation »

Lundi 12 octobre 2020

Générosité, entraide, planification. Autant de mots d’ordre chargés d’espoir, qui ont jalonné la cérémonie de constitution du « Prix Bechara et Carmen Obegi pour la créativité et l’innovation », qui a eu lieu le lundi 12 octobre 2020, à l’Auditorium François S. Bassil, en présence, notamment, du Pr Salim Daccache s.j., recteur de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ), de M. Riad Obegi, Président du Conseil d’Obegi Group, du Pr Joseph Gemayel, Doyen de la Faculté de sciences économiques (FSE), de la présidente de l’Association des anciens de la FSE, Mme Joumana Kmeid Hobeika, de la directrice de la Fondation USJ, Mme Cynthia Ghobril Andrea, et des membres de la Comité de sélection du Prix : Pr Salim Chahine, Vice-gouverneur de la Banque du Liban, M. Henri Obegi et Dr. Fouad Zmokhol, Doyen de la Faculté de gestion et management de l’USJ.

La cérémonie était double : il s’agissait de la signature du protocole d’entente pour la constitution du Prix annuel « Bechara et Carmen Obegi pour la créativité et l’innovation » et de la remise des prix d’entrepreneuriat et de l’excellence pour les projets gagnants.

Constitué en hommage aux parents de M. Riad Obegi, Mme Carmen Obegi et feu M. Bechara Obegi, ce prix est accordé selon deux thématiques : l’entrepreneuriat, qui a été remporté cette année par M. Rodrigue Haddad pour son projet UBUS, et l’excellence, remporté par Mlle. Lamis Dib, pour sa performance en matière de recherche et d’innovation.

Prenant la parole, le Doyen de la FSE, Pr Joseph Gemayel, a qualifié « cette belle initiative du Groupe Obegi » d’« étincelle d’espoir sous un ciel assombri » et d’ « un message tourné vers l’avenir, à nos jeunes générations envahies par le doute et la crainte du futur. Notre Université fait face aux plus grands défis qui menacent les fondements mêmes de notre société, et une telle initiative s’inscrit dans l’effort conjoint du monde des affaires et de la communauté universitaire. »

S’adressant à M. Obegi, le recteur Pr Salim Daccache précisa : « Vous avez voulu que ce Prix aille aux étudiants de la FSE, et c’est louable, d’autant plus que cette Faculté représente une valeur ajoutée dans la vie de notre pays, en formant les meilleurs spécialistes d’une discipline qui demeure vitale, pour notre pays et pour notre région ballottée par les crises les plus dures. Votre investissement est un signe ! Et nous en sommes reconnaissants pour ce message d’espoir et d’amitié, en tant qu’institution et en tant que communauté de l’USJ. »       

Après avoir loué l’excellence du projet, les efforts accomplis et l’investissement de M. Edmond Chidiac, M. Riad Obegi a jugé « que l’innovation n’était pas une nouveauté et qu’elle  est inscrite dans la nature humaine, et qu’elle représente une nécessité pour les êtres humains dans tous les domaines et non seulement dans l’économie, d’autant plus que dans le contexte actuel du Liban l’innovation s’impose. Et c’est de cette manière seulement, insiste Obegi, que le Liban pourra se tirer d’affaire. »

« Mais l’innovation, ajoute-t-il, demande de la foi et du courage. Les jeunes ne resteront pas au Liban, et on ne pourra jamais ramener les expatriés ou garder des liens avec eux que par le biais de l’innovation qui a également besoin pour s’épanouir, de la tradition, représentée par le secteur académique et plus particulièrement par l’USJ. » 

Consulter l'album photos

Consulter les coupures de presse