Visite du recteur de l’AUF à l’USJ et présentation des projets COBOT-19 et RAAD 19

Lundi 7 décembre 2020
Organisateurs

Collaborateurs
  • Agence française de développement


Le recteur de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), le Pr Slim Khalbous, en visite officielle au Liban, s’est rendu, le 7 décembre 2020, au Campus des sciences et technologies de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ), à Mar Roukoz, pour une rencontre avec le Pr Salim Daccache s.j., recteur de l’USJ, le Pr Wassim Raphaël, doyen de la Faculté d’ingénierie, et les équipes des projets COBOT-19 et RAAD 19.

Dans son mot d’accueil, le Pr Salim Daccache, a retracé le passé prestigieux de l’École supérieure d'ingénieurs de Beyrouth (ESIB) et ses succès actuels, dont l’obtention de l’accrédition américaine ABET. « C’est une joie de vous accueillir, ajoute le Recteur de l’USJ en s’adressant au Pr Khalbous, d’autant plus que c’est votre première mission auprès des universités francophones au Liban. Merci d’avoir pensé au Liban pendant ces temps difficiles pour le pays ».

Le Pr Slim Khalbous a annoncé de son côté qu’il était ravi d’être à l’USJ « qui fut la première université francophone libanaise à adhérer à l’AUF, dès sa formation en 1961 ». Il a ensuite évoqué les détails du « Plan AUF pour le Liban », lancé en réponse à la grave crise économique qui pèse de tout son poids sur les universités libanaises. Ce plan, affirme le Recteur de l’AUF, a une valeur de plus d’un million d’euros. Il s’agit d’une mobilisation exceptionnelle du premier réseau universitaire au monde, qui se dit convaincu de la nécessité de « conserver le potentiel universitaire et scientifique du Liban », essentiel pour « produire les compétences et les qualifications socioprofessionnelles » nécessaires au relèvement du pays du Cèdre.

« C’est la première fois que l’AUF a un plan dédié à un pays. Nous pensons que c’est notre rôle d’accompagner le Liban dans ces moments difficiles. Nous sommes convaincus d’abord du rôle important du Liban dans la francophonie et par solidarité, car c’est un pays ami », indique le Pr Khalbous.

Quant au Pr Wassim Raphael, doyen de la Faculté d’Ingénierie, il a remercié tous les acteurs de l’AUF, de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, ainsi que le Dr Flavia Khatounian, qui a coordonné les travaux liés à ces projets, tout au long du processus. Il a ensuite félicité les chercheurs pour leur audace, en reprenant les paroles du célèbre philosophe américain John Dewey :

« Tout grand progrès scientifique est né d’une nouvelle audace de l’Imagination. » 

Présentation des projets COBOT-19 et RAAD 19

Suite à la propagation du coronavirus Covid-19, l’AUF a appelé les universités membres à proposer des plans de projets susceptibles de servir l'intérêt public, avec un financement de sa part. L’Agence a ainsi alloué un million d'euros à 92 projets universitaires qu'elle a sélectionnés sur 2000 propositions de projets, dont 4 du Liban et 2 de l’USJ, plus précisément de l’ESIB : le COBOT-19 et le RAAD 19.

Pendant la rencontre, Dr Jean Sawma, Dr Gabriel Khoury, et les étudiants en ingénierie Joe Karam, Alexandre Rabahieh, Rita Chamat et Marc Daou, ont présenté le projet COBOT-19, dont le but est de réduire les contacts entre le personnel de santé et les patients atteints de Covid-19. Les caractéristiques du robot sont selon l’équipe : la livraison de nourriture et de médicaments au patient, la possibilité à un médecin ou à une infirmière d’interagir avec le patient via vidéoconférence, l’obtention par le personnel de santé des données médicales du patient grâce à une application spéciale, l’auto-nettoyage et désinfection, la capacité de naviguer automatiquement et d'accéder à la pièce requise sans contrôle humain, un système d'éclairage et enfin l’ouverture des portes.

Les étudiants ont mentionné aussi que le projet est toujours en cours de développement, et qu'il est actuellement en phase de test, après avoir réussi à développer une application facile à utiliser qui contrôle le robot selon deux modes : le mode manuel télécommandé et le mode autonome.

Le système de désinfection est un point très important, que l’équipe désire encore améliorer. Ce souci rejoint d’ailleurs un des buts du projet RAAD 19, présenté par Dr Jihane Rahbany, directrice du département de génie chimique. Ce deuxième projet consiste à développer un revêtement antiviral pour les équipements de protection individuelle, afin de réduire les risques de propagation et de contamination, et d’assurer une meilleure protection pour les personnes les plus exposées.

Afin de pouvoir passer d’une fabrication d’ordre prototypage à une production industrielle, un partenariat a été constitué entre l’USJ et le groupe Indevco. En plus du revêtement antiviral, l’équipe a décidé aussi la préparation d’un matériel antimicrobien. Après avoir expliqué les étapes du projet, Jihane Rahbany, a annoncé pouvoir passer, dès février, à la production de 1200 combinaisons qui seront distribuées au personnel des hôpitaux et les bénévoles de la Croix-Rouge.

En ce qui concerne le point commun avec le projet COBOT-19, Dr Rahbany a estimé que le revêtement antimicrobien développé, pourrait être pulvérisé ou peint à la surface du robot de façon à le rendre auto désinfectant.

La rencontre a été clôturée par une visite au laboratoire pour une observation de près du robot COBOT-19.

Consulter l'album photos
Consulter l'article en arabe