Quelle certitude dans un monde incertain ?



Chères étudiantes, chers étudiants,

« La seule certitude, c'est que rien n'est certain ». On pourrait croire que cette citation de Pline l’Ancien tire ses racines de l’actualité incertaine du monde dans lequel on vit aujourd’hui. Pandémie, secousses économiques, cataclysmes sociaux, instabilité politique… Une multitude de crises qui n’ont épargné aucun secteur, pas même celui de l’éducation. Pourtant, pendant de longues années, le pays du Cèdre s’est montré « résilient », grâce à un système éducatif solide, faisant la fierté du pays. Comment le retrouver ? Il est sûr que la réforme des programmes et la consolidation de l’expertise technique contribuent à remettre sur pied le secteur éducatif, mais cela ne suffit pas. Pour faire revivre l’éducation, clé de voûte du pays, il faudrait d’abord revivre soi-même, retrouver l’enthousiasme, donner du sens et témoigner de motivation. D’autant plus que les découvertes neuroscientifiques l’ont confirmé, les « systèmes des neurones miroirs » (Rizolatti et Sinigaglia, 2008) rendent bel et bien les comportements et les émotions contagieux.



Chères étudiantes, chers étudiants,

Il est certes important de communiquer votre expertise à vos élèves mais, face aux mutations qui nous affectent de toutes parts, nous devons d’abord leur offrir notre espérance en des lendemains meilleurs, toujours meilleurs… pour former des citoyens en devenir, épris d’idéalisme, témoignant d’une dialogique, si chère à Edgar Morin (1999). Alors que la dialectique hégélienne propose la synthèse comme solution aux contradictions, la dialogique morinienne recommande de rechercher les complémentarités en préservant nos différences. Ainsi, éduquer les jeunes apprenants à la dialogique, c’est d’abord la vivre dans une reliance, comprise selon le sociologue Marcel Bolle de Bal comme la relation intrapersonnelle (à soi), interpersonnelle (aux autres) et sociétale (à l’environnement). Il s’agit d’un dialogue inconditionnel avec la singularité d’autrui, dans un co-cheminement où chacun maintient son unicité, évitant toute fusion avec l’autre, soucieux de le connaître, voire de s’enrichir de ce qu’il est, dans « sa fragilité et sa complexité » (Morin, 1990).


Message from the Dean - 2021-2022
كلمة العميدة - 2021-2022

Contact
Tél : +961 (1) 421 579
Fax : +961 (1) 421 061
Courriel : fsedu@usj.edu.lb
Site web : http://www.fsedu.usj.edu.lb/
Partager :