Le Musée de Préhistoire libanaise contribue à un nouveau projet scientifique: REVIVE

Septembre 2022

Tracing Homini Occupations of and Migrations through the Levant : Reviving Paleolithic Research in Lebanon  (acronyme : REVIVE), tel est le titre d’un projet archéologique et paléoanthropologique dirigé par Dr Sireen El Zaatari (Center for Human Evolution and Palaeoenvironment, Institute of Archaeological Sciences, University of Tübingen, Germany) et financé par le Conseil européen de la recherche (ERC Consolidator Grants). C’est le premier projet à grande échelle et systématique à être mené sur le Paléolithique du Liban.

Des études archéologiques, paléoanthropologiques et génétiques récentes ont pu démontrer les mouvements migratoires des hominidés sur plusieurs millions d’années. Le Levant qui constitue un pont entre l’Afrique, l’Asie et l’Europe, est une région clé pour étudier, entre autres, cette question. Cependant, nos connaissances sont lacunaires quant aux hominidés qui ont existé au Liban. Dans l’état actuel de la recherche, les ossements fossilisés retrouvés dans les sites paléolithiques libanais sont extrêmement rares.

L’objectif de ce projet qui s’étale de 2021 à 2026, est de combler nos connaissances en effectuant de nouveaux travaux scientifiques pluridisciplinaires sur le terrain (évaluation du potentiel des sites paléolithiques déjà connus, prospections, sondages et fouilles) et sur des vestiges mis au jour lors d’anciennes fouilles et prospections archéologiques.

Le Musée de Préhistoire libanaise met ses collections, fruit des travaux des pères jésuites, à la disposition des chercheurs internationaux qui font partie de l’équipe de ce projet et il contribue au niveau des études et publications à venir.