En | Ar

017ISLAM2

Islam et altérité

La reconnaissance de l’altérité dans un monde globalisé et pluraliste permet de mesurer la capacité d’une pensée religieuse, philosophique ou politique à intégrer et assumer les dynamiques sociétales contemporaines inhérentes à la mondialisation (Taylor). Cette acceptation n’est pas sans résistance et l’on voit l’essor d’expressions identitaires fermées qui reposent notamment sur une vision de l’égalité fondée sur le semblable et qui présuppose une identité historico-ethnique (Rosanvallon) ou religieuse. Parallèlement, la philosophie de l’interculturalité et les politiques du multiculturalisme pensent et accompagnent le pluralisme et le multiculturalisme (Fornet-Betencourt, Parekh, Taylor, Kymlicka, Tully). Elles conduisent à revaloriser les cultures minoritaires, à réécrire l’histoire des solidarités, à repenser le rapport centre / périphérie au sein d’un territoire national et au niveau des relations internationales. Le colloque « Islam et altérité » propose d’aborder ce mouvement sociétal du point de vue de l’islam et au-delà des résistances identitaires. Il s’agira ainsi de se demander comment l’islam constitue-t-il une « ressource » (Jullien) pour penser l’autre dans le monde globalisé ? Quelle pensée spécifique de l’autre y est-il exposé pour fonder et accompagner les dynamiques de la postmodernité ? Comment l’autre est-il présenté et convoqué au sein des mouvements musulmans contemporains et des politiques des États musulmans pour penser à frais nouveau l’évolution juridique du statut personnel et l’égalité des droits civiques ? Quelles stratégies réflexives sont mises en œuvre pour dépasser les cadres classiques reconnus comme orthodoxes et perpétués encore aujourd’hui, pour penser la relation dialogale à l’autre ? Trois axes permettront d’approcher la réalité de l’altérité en islam en termes de ressources : Axe géopolitique, Axe religieux et Axe citoyenneté (muwāṭana)


Temps présentiel : 17.5 heures


Charge de travail étudiant : 57.5 heures


Méthode(s) d'évaluation : Rapport de séminaire, Travaux pratiques contrôlés


Référence :
A élaborer en cours du congrès