En | Ar
Slide1


Rise to bloom

and Bloom to help others Rise

Lire plus...Pour plus d' informations
Slide1


Aide financière

Année 2020-2021

Lire plus...
Slide1


Bourses Magis

Lire plus...

ÉVÉNEMENTS À VENIR

L'USJ EN CHIFFRES

Académique - Recherche - International - Répartition géographique - Culture - Langues

7

Chaires universitaires

71

Structures de recherche

400

Enseignants chercheurs

1

Centre professionnel de mediation

Covid-19 : Guide des mesures de prévention

La protection de la communauté universitaire relève de la responsabilité de chacun de ses membres.

La mise en œuvre et le respect de toutes les consignes de ce guide par chacun sont impératifs pour optimiser la sécurité et la protection de la santé de tous. Le travail administratif et académique (outre l’enseignement) se fera en présentiel sous réserve du respect des consignes relatives à la distanciation sociale et à l’aération naturelle à l’intérieur de chaque bureau. Si ceci s’avère impossible, la présence des membres du personnel et des enseignants cadrés de chaque institution s’effectuera par rotation avec l’accord préalable du responsable hiérarchique.

L’accès aux campus est réservé aux seuls étudiants, enseignants et membres du personnel de l’Université, ainsi qu’aux personnes externes invitées à y participer à des réunions.

La présence des étudiants peut être programmée, lorsqu’elle s’avère nécessaire, aux conditions suivantes :
• Recevoir l’accord préalable du responsable de l’institution.
• Éviter de rassembler plus de 20 personnes par salle de cours.
• Relever les présences à chaque fois dans le but d’assurer la traçabilité.

Toute personne revenant d’un voyage d’une région endémique doit obligatoirement s’isoler pour une période de 14 jours et ne pas venir à l’Université avant la fin de cette période.


Message du Recteur aux Anciens

Travaux et Jours - No 96 – Printemps 2020

Un siècle du Grand Liban

Cent ans après la chute de l’Empire ottoman et la création des États-Nations, le Liban a toujours du mal à exister en tant qu’État-Nation. Depuis le 17 octobre 2019, il est secoué par de grands mouvements de contestations, et par une crise économique sans précédents.

« Faut-il ou pas commémorer la genèse de l’État libanais en 1920 ? » se demande en préambule à son article l’historienne Carla Eddé. Dans un premier temps il a fallu revenir à l’histoire récente de la création du Liban contemporain et ses liens compliqués avec la Syrie en partant d’abord des fondations historiques avec Carla Eddé, Youssef Mouawad et Jack Keilo. À partir d’un corpus littéraire et artistique un deuxième volet accompagne le traumatisme mémoriel de la naissance du Liban avec, d’emblée, un arrêt sur le processus de refoulement historique et le glissement brutal de l’identité « non-ottomane » à l’identité libanaise (Rita Bassil), puis une revue de la mémoire traumatisée de la guerre civile à partir d’un large parcours littéraire (Carole André-Dessornes), complété par un regard psychanalytique qui sonde l’incapacité libanaise à affronter ses blessures mémorielles en partant du soulèvement du 17 octobre 2019 (Marie-Thérèse Badaoui Khair). Enfin, un troisième volet nous permet de nous pencher sur l’actualité libanaise. Interrogé par Rita Bassil, l’économiste Samir Aïta nous livre son analyse des facteurs qui auraient mené, selon lui, le Liban vers la ruine et réfléchit aux issus qui protègeraient les plus vulnérables. Ceci lui permet, par ailleurs, d’éclairer les liens économiques étroits entre la Syrie, son pays d’origine, et le Liban. Enfin le dernier article du dossier, écrit par Stéphanie Raad, explore les politiques de partitions du Moyen-Orient, opérées durant le XXème siècle.

En clôture de notre numéro, au milieu du vacarme actuel sur les réseaux sociaux. Un article très actuel de Maguy Saad analyse la distinction à faire entre la rumeur électronique (e-rumeur) et le marketing viral.






Why Choose Us