Webmail Annuaire Contact
Message du Recteur pour l’année 2016-2017 aux nouveaux étudiants, mais aussi à tous les membres de la communauté de l’USJ,

Cette rentrée universitaire de l’année 2016 coïncide avec un événement important pour l’identité de notre université : l’introduction d’un nouveau logo ou logotype de l’Université Saint-Joseph. Je commence par saluer le logo sortant qui peut demeurer présent dans notre littérature et notre mémoire puisqu’il est un symbole de la nouvelle USJ de 1975, un souvenir précieux de notre histoire. Certains y voyaient un insigne plus qu’un logo portant la symbolique de l’identité et de la mission.

En premier lieu, souvenons-nous qu’un logo, en règle générale, est une composition figurée qui sert à identifier visuellement et immédiatement une institution ou une entreprise, comme la nôtre dont le nom a marqué, depuis 1875 (année de la fondation de l’USJ), des générations d’anciens étudiants. Ce logo ne cherche pas à faire connaître notre Alma Mater ni à en faire la publicité ; il invite plutôt à se nourrir les yeux de son nom à travers l’acronyme « USJ » qui désormais s’expose en lettres capitales dont le dessin ne peut que rappeler la force et l’énergie.

En second lieu, ce nouveau logo, en faisant figurer une sorte de tronc d’arbre ou de pilier d’architecture arabe, veut nous parler de la mission d’aujourd’hui de notre Université forte de son identité qui s’est construite à travers les années et de son expérience académique et socio-culturelle libanaise ainsi que de ses réalisations les plus diverses au service de l’Enseignement supérieur. Afin d’illustrer cette mission qui s’associe fortement au nom de l’USJ, nos artistes designers et graphistes ont choisi le tronc d’un arbre séculaire, un ficus, du jardin botanique de la Faculté de médecine à la rue de Damas. Il y fut planté par les fondateurs jésuites bien avant 1912, date de la construction du Campus actuel des sciences médicales. Cet arbre d’un âge vénérable a conservé, à côté d’autres arbres de différentes espèces, sa classe et sa stature malgré les guerres ; ses feuilles de très belle couleur verte servent d’ombre épaisse ; ses lianes multiples, ne sont, d’après les spécialistes, que ses propres racines, et ses fortes branches s’élèvent vers le ciel en signe d’hommage au Seigneur Dieu qui veille sur ses amis. C’est sous son ombrage que des amitiés se sont développées et des destins se sont scellés.

En troisième lieu, nous voyons dans ce nouveau logo, et plus particulièrement dans ce tronc devenu pilier, une multitude d’images et de symboles : la solidité de la formation à l’USJ, l’appartenance de chacune et de chacun à une seule source l’USJ, l’unité et la créativité de la personne qu’elle entend former, la multiplicité des disciplines, des campus et des centres régionaux (qui fêtent tous cette année leur 40e anniversaire), ainsi que la diversité des domaines académiques et des centres de recherche, sans oublier l’enracinement dans la terre de notre capitale Beyrouth ; le vert qui symbolise l’espérance que l’Université nourrit dans l’âme de ses étudiants et dans l’esprit des toutes les personnes qui forment sa communauté. Par la connaissance, l’authentique discernement et le bon jugement, sans céder au fatalisme, l’horizon de chacun de nos étudiants demeure ouvert et chaleureux. Dans ce sens, retenons ces mots du Pape François décrivant la mission de l’Université jésuite : « une université dirigée par les jésuites doit viser à une formation globale et pas seulement intellectuelle, une formation de tout l’homme. En effet, si l’université devient simplement une académie de notions ou une « usine » de professionnels, elle est simplement hors route ». (Échange de sa Sainteté avec les Jésuites polonais le 30 juillet 2016).

En quatrième lieu, ne perdons pas de vue que si le tronc ou le pilier rappelle l’unité sur laquelle repose l’arbre, et la mission ainsi que l’identité de l’USJ, les lianes symbolisent le pluralisme académique, socio-culturel et politique que nous avons à respecter et à aimer dans notre Université. De par sa position géographique au cœur du Liban, l’USJ est appelée à être un espace ouvert à ce pluralisme. Mais cette position n’est pas seulement géographique ; elle est aussi intellectuelle et culturelle, en défendant le principe même de ce pluralisme qui aujourd’hui est mis en cause par la haine et la terreur internationale. Mais cela ne dispense pas « d’aller à la quête de la vérité et ne pas donner du crédit à ces « vérités fermées » que personne ne discute », comme a dit Sa Sainteté dans le même échange. La vérité de la rencontre avec autrui est ouverte et requiert de se laisser interpeller vraiment par la réalité. C’est ainsi que la mission de l’USJ devient celle d’éduquer au respect de ce pluralisme, « tout en étant aussi impliquée dans la vie réelle de l’Église et de la Nation ».

En cinquième lieu, reconnaissons que le tronc d’arbre semble nous tirer vers le haut. Effectivement, dans le pluralisme il y a ces hommes et ces femmes que l’on peut considérer comme des marginaux. Une attention particulière doit toujours leur être donnée, ainsi qu’à la défense de ceux qui ont plus besoin d’être protégés. Formés pour les autres, les étudiants et les 100 000 anciens de l’USJ sont appelés à devenir des acteurs de transformation et de promotion sociales.

Après avoir exposé ces quelques éléments sur l’identité et la mission de l’USJ à travers ce symbole du logo porteur de plusieurs messages, nous pensons à vous, les plus de 1600 nouveaux inscrits à l’USJ en 1ère année de licence et les plus de 1000 autres jeunes en 1ère année de master et de doctorat. L’USJ est l’un des piliers du Liban. Elle le demeurera grâce à l’engagement et l’attachement de chacun et à chacune d’entre vous, les membres de sa communauté, pour les valeurs de l’USJ.

Bonne année académique 2016/2017.

Salim Daccache s.j.
Recteur

 

Le Recteur
Message du Recteur
Biographie
Mots du Recteur
Discours de la Saint-Joseph
 
Recteurs émérites
Jean Ducruet s.j.
Sélim Abou s.j.
René Chamussy s.j.
 
© 2014 Tous droits réservés pour textes et photos, Université Saint-Joseph, Service des publications et de la communication