En | Ar

Recherche

                    

Le Musée de Préhistoire libanaise est impliqué, en tant que partenaire et/ou collaborateur, dans plusieurs projets de terrain et de valorisation scientifique, au Liban et en Syrie. Les résultats de ces travaux ont fait l’objet de plusieurs publications, posters et communications.

En 2001, des prospections archéologiques ont été conduites dans les montagnes de l’Anti-Liban, dans le cadre d’un projet initié par A. Wasse et réalisé en partenariat avec la DGA, le CBRL et le Musée de Préhistoire libanaise. De cette vaste région montagneuse, Wadi Atneine et le plateau de Ard el Kichek, situés au sud du village de Aarsal, ont été prospectés en 1969 et 1972 par Bruce Schroeder de l’Université de Toronto. Des sites épipaléolithiques et néolithiques ont été découverts, parmi lesquels la Grotte de Nachacharini. Mais les travaux de Schroeder furent interrompus en 1975. La campagne de 2001 avait quatre objectifs majeurs: 1) Localiser et préciser par GPS la position des sites déjà découverts par B. Schroeder. 2) Prospecter intensivement le plateau de Nachcharini et le Wadi Atneine. 3) Étudier le contexte environnemental afin d’avoir une idée sur les possibilités d’occupation au cours du temps. 4) Évaluer l’état de conservation de la Grotte de Nachcharini pour d’éventuelles fouilles. Des 23 sites préhistoriques anciennement découverts par B. Schroeder, 19 ont pu être relocalisés y compris la grotte de Nachcharini et 39 nouveaux sites ont été inventoriés. D’après le matériel lithique recueilli, les périodes attestées sont : le Paléolithique moyen, l’Épipaléolithique, le PPNA, le PPNB et le Chalcolithique ou l’Âge du Bronze ancien. Quant au diagnostic des tessons de céramique ramassés en surface, il a permis de reconnaître plusieurs périodes. La céramique romaine constitue une catégorie importante suivie par la céramique proto-byzantine et médiévale (XIIIe et XIVe siècles). Cette campagne de prospections a mis en évidence l’importance de l’occupation humaine dans la partie nord de l’Anti-Liban depuis le Paléolithique moyen jusqu’à l’époque médiévale.

Publications


ARTICLES DANS DES REVUES

PIRIE, A., 2001, « A Brief Note on the Chipped Stone Assemblage from PPNA Nachcharini Cave, Lebanon », Neo-Lithics 2001/2, p.8-12.

GARRARD, A., PIRIE A., SCHROEDER, B. and WASSE, A., with contributions by CLARKE, J., HAÏDAR-BOUSTANI, M., RHODES, S. and YAZBECK, C., 2004, « Survey of Nahcharini Cave and prehistoric settlement in the Northern Anti-Lebanon Highlands », BAAL 7 (2003), p. 15-48.

De 2004 jusqu’à 2010, une mission tripartie syro-libano-espagnole codirigée par Michel Al Maqdissi (DGAM-Syrie), Maya Haïdar-Boustani (Musée de Préhistoire libanaise-USJ) et Juan José Ibañez (CSIC- Barcelone) a mené des explorations archéologiques dans la région de Homs. L’aire géographique de ces recherches est située en Syrie occidentale. Elle est comprise entre les limites de la ville de Homs à l’est et le Crac des Chevaliers à l’ouest, le village de Chîne au nord et la frontière libanaise et la rive nord du lac Qattina au sud. Son extension totale est de 560 km² approximativement. Cette région comprend des territoires bien différenciés : la vallée de l’Oronte, les plateaux et collines basaltiques et la plaine de la Bouqaia.
Les campagnes de prospections et d’études ont été suivies par des sondages et des fouilles sur trois sites : Jeftelik (Natoufien), Tell Al Marj (Néolithique à céramique) et Tell Ezou (Bronze ancien). En outre, un grand nombre de sites mégalithiques a fait l’objet de relevés. Les données recueillies démontrent que les territoires investigués ont été occupés depuis le Paléolithique Inférieur. Le nombre important des sites archéologiques retrouvés, toutes périodes confondues, traduit la richesse archéologique de cette région de Syrie. Cependant, les apports majeurs de nos travaux sont la découverte du Natoufien et des mégalithes.


Publications

ARTICLES DANS DES REVUES (sélection)

HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J., AL-MAQDISSI, M., ARMENDÁRIZ, A., GONZÁLEZ URQUIJO, J., TEIRA, L., 2005, « Prospections archéologiques à l’Ouest de la ville de Homs : rapport préliminaire, campagne 2004 », Tempora (Annales d’Histoire et d’Archéologie, Université Saint-Joseph, Beyrouth), Vol. 14-15, p. 59-91.

HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J., AL-MAQDISSI, M., ARMENDÁRIZ, A., GONZÁLEZ URQUIJO, J., TEIRA, L., 2007, « New data on the Epipalaeolithic and Neolithic of the Homs Gap: Three campaigns of archaeological survey (2004-2006) », Neo-Lithics 1/07, p. 3-9.

HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J., AL-MAQDISSI, M., ARMENDÁRIZ, A., GONZÁLEZ URQUIJO, J., TEIRA, L., 2008, « Prospections archéologiques à l’Ouest de la ville de Homs : rapport préliminaire, campagne 2005 », Tempora (Annales d’Histoire et d’Archéologie, Université Saint-Joseph, Beyrouth), Vol. 16-17, (années 2005-2006), p. 9-38.

HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J., AL-MAQDISSI, M., ARMENDÁRIZ, A., GONZÁLEZ URQUIJO, J., TEIRA, L., RODRÍGUEZ , A. , TERRADAS, X., BOIX, J., TAPIA, J., SABREEN, E., 2009, « Prospections archéologiques à l’Ouest de la ville de Homs : campagnes 2006-2007 », Tempora (Annales d’Histoire et d’Archéologie, Université Saint-Joseph, Beyrouth), Vol. 18 (2007-2009), p. 7-49.

RODRÍGUEZ RODRÍGUEZ, A., HAÏDAR-BOUSTANI, M., GONZÁLEZ URQUIJO, J.E., IBÁÑEZ, J.J, M., AL-MAQDISSI, M., TERRADAS, X., ZAPATA L., 2010, « Jeftelik: A New Early Natufian Site in The Levant (Homs Gap, Syria) », Antiquity Vol. 84, issue 323, March 2010, on line: http://www.antiquity.ac.uk/projgall/ibanez323/

HIMI, M., ARMENDARIZ, A., TEIRA, L., GONZÁLEZ, J., IBÁÑEZ, J.J., HAÏDAR-BOUSTANI, M., CASAS, A., 2016, Geophysical and Archaeological Evidences of Buried Epipalaeolithic, Neolithic, Bronze Age and Roman Architecture in West-Central Syria.Archaeological Prospection 9999. Published online in Wiley Online Library https://doi.org/10.1002/arp.1543

ARMENDÁRIZ, A., IBÁÑEZ, J.J., HAÏDAR-BOUSTANI, M., GONZÁLEZ, J.E., RODRÍGUEZ A., TEIRA, L., 2018, El Natufiense del levente mediterráneo y el nuevo sitio de Jeftelik (Siria centro-occidental), Anejos de NAILOS, Estudioas Interdisciplinares de Archeología, Asociación de Profesionales Independientes de la Arqueología de Asturias, nº 4, p. 21-39.

SÉLECTION D’ARTICLES DANS DES OUVRAGES (colloques et autres)

ARMENDÁRIZ, A., TEIRA, L., AL-MAQDISSI, M., HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J. and GONZÁLEZ URQUIJO, J., 2008a, « The megalithic necropolises in the Homs Gap (Syria). A preliminary approach », in: CÓRDOBA J., MOLIST M., PÉREZ C., RUBIO I. MARTÍNEZ S. (eds.), Proceedings of the 5th International Congress on the Archaeology of the Ancient Near East , Vol. I, p. 151-162, Universidad Autónoma de Madrid Ediciones, Madrid, April 3-8, 2006.

IBÁÑEZ, J.J., HAÏDAR-BOUSTANI, M., AL-MAQDISSI, M., ARMENDÁRIZ, A., GONZÁLEZ URQUIJO, J., TEIRA, L., 2008b, « Archaeological survey in the Homs Gap (Syria). Campaigns of 2004 and 2005 », in: CÓRDOBA J., MOLIST M., PÉREZ C., RUBIO I. MARTÍNEZ S. (eds.), Proceedings of the 5th International Congress on the Archaeology of the Ancient Near East, Vol. II, p. 187-203, Universidad Autónoma de Madrid Ediciones, Madrid, April 3-8, 2006.

IBÁÑEZ, J.J, HAÏDAR-BOUSTANI, M., AL-MAQDISSI, M., ARMENDÁRIZ, A., GONZÁLEZ URQUIJO, J.,TEIRA, L., 2010, « Découverte de nécropoles mégalithiques à l’ouest de Homs », in : AL-MAQDISSI, M., BRAEMER, F. et DENTZER, J.-M. (dirs.), Hauran V. La Syrie du sud du Néolithique à l’antiquité tardive. Recherches récentes, Actes du colloque de Damas 2007, Vol. I, p. 359-366, Bibliothèque archéologique et historique T. 191, IFPO, Beyrouth.

ARMENDÁRIZ, A., IBÁÑEZ, J.J, M., AL-MAQDISSI, M., HAÏDAR-BOUSTANI, M., TEIRA, L. GONZÁLEZ URQUIJO, J., 2011, « The megalithic necropolises at the West of Homs (Syria) », in: STEIMER-HERBET T. (dir.), Pierres levées, stèles anthropomorphes et dolmens/Standing stones, anthropomorphic stelae and dolmens, Colloque International, Amman 15-17 juin 2007, BAR IS XXXX, p. 55-65.

ARMENDARIZ GUTIERREZ, A., TEIRAL, L. TAPIA SAGRANA, J., HAÏDAR-BOUSTANI M., GONZÁLEZ URQUIJO J.E., IBÁÑEZ ESTEVEZ, J.J, 2012, « Las necrópolis megalíticas de la región de Homs (Siria) », in: MUÑIZ ÁLVAREZ, J. R., (Coord.), AD ORIENTEM. Del final del Paleolitico en el norte de España a las primeras civilizacions del Oriente Próximo. Universidad de Oviedo- Ménsula Ediciones, pp.479-499.

IBÁÑEZ, J.J., TERRADAS, X., ARMENDÁRIZ, A., GONZÁLEZ URQUIJO, J., TEIRA, L., BRAEMER, F., GOURICHON, L., HAÏDAR-BOUSTANI, M., RODRÍGUEZ RODRÍGUEZ, A., 2012, « Nouvelles données sur les architectures des sites natoufiens de Jeftelik et Qarassa 3 (Syrie centro-occidentale et du sud) », in : MONTERO FENELLÓS J.-L (éd.), Du village néolithique à la ville syro-mésopotamienne, Vème Rencontre Syro-Franco-Ibérique d’Archéologie et d’Historie Ancienne du Proche-Orient 21-22 novembre 2011, Facultade de Humanidades, Universidade da Coruña, Bibliotheca Euphratica Vol. 1, p. 9-33.

RODRÍGUEZ RODRÍGUEZ, A., HAÏDAR-BOUSTANI, M., GONZÁLEZ URQUIJO, J.E., IBÁÑEZ, J.J., AL-MAQDISSI, M., TERRADAS, X., ZAPATA, L., 2013, «The Early Natufian Site of Jeftelik (Homs Gap, Syria) », in : BAR-YOSEF O. & VALLA F.R. (eds.), Natufian Foragers in the Levant. International Monographs in Prehistory. Archaeological Series 19. Ann Arbor, Michigan, p. 61-72.

POSTERS

GONZÁLEZ URQUIJO, J.E., IBÁÑEZ, J.J., HAÏDAR-BOUSTANI, M., AL-MAQDISSI, M., 2009, Tell Al Marj: a New PN Site in the Homs Gap, Interpreting the Late Neolithic of Upper Mesopotamia, Conference, 26-28 March 2009, The National Museum of Archaeology, Leiden.

RODRÍGUEZ RODRÍGUEZ, A., ARMENDÁRIZ, A., PERALES, U., TERRADAS, X., HAÏDAR-BOUSTANI, M., GONZÁLEZ URQUIJO, J.E., IBÁÑEZ, J.J., ZAPATA, L., TEIRA, L., ARRANZ A., 2012, The Lithic Assemblage of Jeftelik, an Early Natufian Site in the Homs Gap, 7th International Conference on the Chipped and Ground Stone Industries of the Pre-Pottery Neolithic (PPN7), 14-17 February, Centre d’Estudis I Recursos Culturals/Universitat Autònoma de Barcelona.

GONZÁLEZ URQUIJO, J.E., LAZUÉN, T., HAÏDAR-BOUSTANI, M., TEIRA, L., IBÁÑEZ, J. J., 2012, Arrowheads and sickles. Lithic Tools at the Pottery Neolithic Site of Tell Al Marj (Syria), 7th International Conference on the Chipped and Ground Stone Industries of the Pre-Pottery Neolithic (PPN7), 14-17 February, Centre d’Estudis I Recursos Culturals/Universitat Autònoma de Barcelona.

HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J., AL-MAQDISSI, M., 2015, Archaeological Discoveries in the Homs Gap by a Syrian-Lebanese-Spanish Mission (2004-2010), ISCACH (International Syrian Congress on Archaeology and Cultural Heritage), 3-6 December, Gefinor Rotana Hotel, Beirut.

Dans le cadre d’une mission libano-espagnole codirigée par Maya Haïdar-Boustani (Musée de Préhistoire libanaise et Juan José Ibañez (CSIC-Barcelone), des investigations archéologiques ont été conduites à Tell Labwé Sud en 2011. Situé dans la vallée de la Béqa‛ à une trentaine de kilomètres au nord de Baalbek, ce site bien, connu des préhistoriens, avait fait l’objet de sondages réalisés par Diana Kirkbride en 1966. L’objectif premier de la campagne de 2011 était de compléter les données livrées par ces sondages en appliquant une approche pluridisciplinaire. La stratigraphie d’une partie de la plus grande coupe préservée du tell a révélé quatre niveaux allant de la fin du PPNB moyen/début du PPNB récent (niveau IV) au Néolithique à céramique (niveau I) riches en vestiges architecturaux, en matériel et en macro-restes végétaux. D’après les datations obtenues la fondation du village remonte à la fin du 7e millénaire av. J.-C. (8100 ± 40 BP) et la dernière occupation au début du 6e millénaire av. J.-C. (7640 ± 40 BP). Dans l’état actuel des connaissances, c’est le plus vieil établissement sédentaire au Liban où la domestication des céréales et des animaux de boucherie est attestée. Les premiers villageois de Labwé n’étaient pas isolés du reste du monde. La présence de pièces en obsidienne, matériau allogène, témoigne d’un contact avec la Turquie. Les analyses physico-chimiques ont démontré que ce matériau provenait de la Cappadoce, du Taurus et du lac Van.

Publications

ARTICLE DANS UNE REVUE

HAÏDAR-BOUSTANI, M. et IBÁÑEZ, J.J. Avec les contributions de Amaia ARRANZ, Bernard GRATUZE, Mahjoub HIMI, Lamya KHALIDI et Luis TEIRA, 2014, « Nouveaux travaux archéologiques à Tell Labwé Sud (Béqa‛ nord). Campagne 2011», BAAL 15 (2011), p. 5-28.

ARTICLE DANS UN OUVRAGE

KHALIDI, L., GRATUZE, B., HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J. and TEIRA, L. 2013, « Results of Geochemical Analyses of Obsidian Artefacts from the Neolithic Site of Tell Labwe South, Lebanon », 7th Conference on PPN Chipped and Ground Stone Industries of the Fertile Crescent, Universitat Autònoma de Barcelona, Servei de Publicacions, Spain, p. 475-494.

POSTERS

HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J., KHALIDI, L., HIMI, M., ARRANZ, A., TEIRA, L., 2012, New Archaeological works in Tell Labwe South (Beqa‛ Valley, Lebanon), 7th International Conference on the Chipped and Ground Stone Industries of the Pre-Pottery Neolithic (PPN7), 14-17 February, Centre d’Estudis I Recursos Culturals/Universitat Autònoma de Barcelona.

GYUROVA, D., ARRANZ-ORTEGUI ,A., RICHTER,T., SAGNELLI, D., HAÏDAR-BOUSTANI, M., IBÁÑEZ, J.J., 2016, The Plant Macroremains from Late PPNB and Early Pottery Neolithic at Tell Labwe South (Lebanon), 17th Conference of the International Work Group for Palaeoethnobotany (IWGP), July 4-9, Museum National d’Histoire Naturelle, Paris.

Dans le cadre de ce projet qui constitue une extension au projet initial ANR-PaléoSyr, porté par Bernard Geyer (Archéorient) et Franck Braemer (CEPAM) (2011-2014), le Musée de Préhistoire libanaise a collaboré durant la campagne de terrain qui visait à prélever des échantillons (des carottes) dans les sédiments humides de la Béqa‛ et à alimenter la base de données des sites archéologiques. Aussi une exposition intitulée L’Homme et le Paysage au Liban : 200 000 ans d'adaptation a été réalisée en 2015 (voir Activités et événements)

Les prospections et sondages archéologiques conduits à Qleiaat (Kesrouan mont Liban) durant le mois de juin 2017 par une mission franco-libanaise codirigée par Johnny Samuele Baldi (ifpo Beyrouth) et Maya Haïdar-Boustani (Musée de Préhistoire libanaise) ont révélé une occupation du site depuis le Néolithique Céramique (6 500-5 800 av. J.-C.) jusqu’à l’Âge du Bronze Ancien III (2 800-2 600 av. J.-C.).

Le projet de protection et de valorisation des mégalithes de Menjez (Akkar-Liban) a été financé par la Cultural Protection Fund- British Council (Application Reference N. CPS-552-17). Réalisée entre 2018 et 2019, ce projet, le premier de ce genre au Liban, était conduit par le Laboratoire d’archéologie préhistorique et anthropologie de l’Université de Genève (Marie Besse et Tara Steimer-Herbet), en partenariat avec la municipalité de Menjez (M. Georges Youssef), le Musée de Préhistoire Libanaise (Maya Haïdar-Boustani) et le Château-Musée de Préhistoire, Bélesta-France (Valérie Porra-Kuteni).Au fil du temps, les sites mégalithiques de Menjez ont subi des changements et même des destructions qui ont causé la disparition d’un certain nombre. Les monuments visibles aujourd’hui sont les seuls témoins de cet ancien patrimoine archéologique qui remonte à la période comprise entre 4500 et 2000 av. J.-C. Dans le cadre de ce projet, onze sites mégalithiques ont été aménagés afin de les préserver et de les rendre accessibles aux publics. Un parcours pour la visite a été mis en place ainsi que l’aménagement et la muséographie d’une salle d’informations et d’activités appelée « maison du patrimoine » où sont exposés, entre autres, les résultats des travaux conduits, dans les années 1950-1960, par le père jésuite Maurice Tallon qui a investigué et documenté les mégalithes de Menjez et de ses alentours. Les archives (carnets de fouilles et photos) du père Tallon et les objets qu’il a découvert lors de ses fouilles sont au cœur de l’exposition permanente installée à la Maison du patrimoine de Menjez. Les objets exposés sont des répliques et des reconstitutions faites à partir des artefacts conservés au Musée de Préhistoire libanaise.
www.menjez-heritage.com


Publications

ARTICLES DANS DES REVUES

STEIMER-HERBET, T., COUSSEAU, F., PORRA-KUTEN,I V., HAÏDAR-BOUSTANI, M., CAMINADA, A. et BESSE, M., 2018, « Ancêtres et serpents dans les dolmens de Menjez (Akkar, Liban). Étude préliminaire d’une cohabitation singulière, vers 3500 avant notre ère », BAAL 18, p. 389-396.

STEIMER-HERBET, T., COUSSEAU, F., HAÏDAR-BOUSTANI, M., PORRA-KUTENI, V., CAMINADA, A. et BESSE, M.,2019, « Monuments mégalithiques de Menjez (Akkar): études des architectures et gravures. Campagne 2018», BAAL 19, p. 229-258.

STEIMER-HERBET T., COUSSEAU F., HAÏDAR-BOUSTANI M., PORRA-KUTENI V., BESSE M. 2020, « Megalithic art in the Levantine Rift Valley: The case of the Menjez megalithic monuments in the Akkar (Northern Lebanon) », Akkadica 141 (fasc.1), p. 1-24.

LIVRET

STEIMER-HERBET, T., HAÏDAR-BOUSTANI, M., PORRA-KUTENI, V., with contributions from: COUSSEAU, F., CAMINADA, A., YOUSSEF, G.et BESSE, M., 2019,Memories in the Rock. Mankind’s Memories. Archaeological Heritage of Menjez. Beirut, Impression Salim Dabbous Printing Company s.a.r.l.