P. Abou a été recteur de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) de 1995 à 2003. Il était un grand éducateur, un recteur soucieux de la formation la plus pertinente de l’étudiant et désireux de placer l’USJ au rang des meilleures universités internationales ; il y a ainsi introduit le système européen de crédits transférables (ECTS) et imposé la langue anglaise comme langue obligatoire de sortie. Il a élaboré la vision de l’Université 2002-2007 qui mettait l’accent sur le rôle de l’Université aux niveaux national et régional. Ses discours annuels bien suivis traitaient de questions nationales comme de questions qui concernent la mission de l’Université comme garante des libertés et éducatrice de l’appartenance citoyenne. De même durant son mandat, l’Université a brillamment célébré, en l’an 2000, ses 125 ans de fondation par de larges contributions intellectuelles de sommités locales et internationales.

Le P. Abou était connu pour ses travaux en anthropologie sur les réductions jésuites en Amérique latine, ses discours sur la résistance culturelle et ses ouvrages de philosophie sur l’entrecroisement des cultures dans le monde, les phénomènes d’acculturation et les conflits d’identité, le multiculturalisme et la citoyenneté.

Le P. Abou est né en 1928 à Beyrouth (Liban). En1946, il entre dans la Compagnie de Jésus en France, où il poursuit des études littéraires, philosophiques et théologiques. Il passera ainsi 72 ans au sein de la Compagnie. En 1961, il obtient un doctorat ès Lettres sur Le bilinguisme arabe-français au Liban (essai d’anthropologie culturelle), Paris, PUF, 1962. 

Suite à la fermeture de l’École supérieure des Lettres, il fonde, en 1977, la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’USJ dont il sera le Doyen jusqu’en 1992. De juin 1993 jusqu’à février 1999, il est le coordonnateur du réseau « Cultures langues et développement » de l'AUPELF/UREF. Il est Directeur des Presses de l’Université Saint-Joseph et Titulaire de la Chaire Louis D. Institut de France d’anthropologie interculturelle.

Nous gardons du P. Abou l’image de la personnalité visionnaire qui a su réfléchir sur les questions brûlantes de l’actualité sans se départir de son langage académique, du penseur moderne des droits de l’homme, du recteur engagé pour son Université, ses étudiants et ses enseignants, et un témoin des valeurs humanistes par lesquelles la dignité de l’être humain doit être protégée au niveau local et international.

À toute la communauté universitaire, à ses amis si nombreux au Liban, en France, en Argentine et dans le monde, à ses parents et proches, à la Compagnie de Jésus et aux Jésuites du Liban, j’exprime mes condoléances cordiales, priant le Seigneur pour qu’Il l’accueille dans sa maison de l’Amour Éternel.

Salim Daccache s.j.

Recteur

 

Ecrivain, philosophe et anthropologue, Sélim Abou est l’auteur de plusieurs ouvrages :

Los Mbyas Guaranis. El tiempo del reconocimiento, coédition Presses de l’Université 
Saint-Joseph, Beyrouth / Editorial de Arte, Buenos Aires, 2013.

Les Mbyas Guaranis. Le Temps de la Reconnaissance, Presses de l’Université Saint-
Joseph, Beyrouth 2012.

De l’identité et du sens. La mondialisation de l’angoisse identitaire et sa signification 
plurielle, Perrin / Presses de l’Université Saint-Joseph, Paris / Beyrouth, 2009.

Les libertés. Discours annuels du Recteur de l’Université Saint-Joseph 1996-2003. Presses de l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, 2003.

L’identité culturelle (édition revue et corrigée), suivi de Cultures et droits de l’homme, Perrin / Presses de l’Université Saint-Joseph, Paris / Beyrouth, 2002.

La “République” Jésuite des Guaranis (1609-1768) et son héritage, Perrin-UNESCO, Paris, 1995. - Trad. espagnole, La “República” jesuítica de los Guaraníes (1609-1768) y su herencia, Manrique Zago Ediciones - UNESCO, Buenos Aires, 1995. Trad. Anglaise, The Jesuit “Republic” of the Guaranis (1609-1768) and its Heritage, A. Crossroad Herder Book, Crossroad Publishing Company, UNESCO, New-York, 1997.

Retour au Paraná. Chronique de deux villages guaranis, Hachette, “Pluriel- Intervention”, Paris 1993.

Cultures et droits de l’homme, Paris, Hachette, coll. “Pluriel, Intervention” 1992 . Trad. allemande, Menschenrechte und Kulturen, Bochum, Verlag Dr. Diejter Winkler, 1995. Trad. italienne, Diritti e culture dell’uomo, Torino, Società Editrice Internazionale, 1995.

Béchir Gemayel ou l’esprit d’un peuple, Anthropos, Paris 1984

L’identité culturelle. Relations interethniques et problèmes d’acculturation, Anthropos, Paris 1981, 1986.

Liban déraciné. Immigrés dans l’autre Amérique. Plon, “Terre humaine”, 1978, 1987, L’Harmattan, Paris, 1998.

Le bilinguisme arabe-français au Liban (essai d’anthropologie culturelle), Paris, PUF, 1962.

Enquêtes sur les langues en usage au Liban, coll. “Recherches de l’Institut des Lettres Orientales”, Beyrouth, 1961.

 

Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs :

Le défi Euro-Méditerranéen : pour un partenariat des deux rives, (sous la direction de Sélim Abou), Presses de l’Université Saint-Joseph, 2005.

Dialogue des cultures et résolution des conflits : les horizons de la paix, (sous la direction de Sélim Abou et de Joseph Maïla), 2004, aux Presses de l’Université Saint-Joseph.

La Francophonie aux défis de l’économie et du droit aujourd’hui (sous la direction de
Sélim Abou et Pierre Catala), Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2002

Universalisation et différenciation des modèles culturels (sous la direction de Sélim Abou et Katia Haddad), Coll. Actualité scientifique, Publication AUPELF/UREF et Université Saint-Joseph de Beyrouth, 1999, (364 p.).

La diversité linguistique et culturelle et les enjeux du développement (sous la direction de Sélim Abou et Katia Haddad), Coll. Actualité scientifique, Publication AUPELF/UREF et Université Saint-Joseph de Beyrouth, 1997 (413 p.).

Anatomie de la francophonie libanaise (Sélim Abou, Choghig Kasparian, Katia Haddad), Publication AUPELF/UREF et Université Saint-Joseph de Beyrouth, Ed. FMA, 1996 (317 p.).

La population déplacée par la guerre au Liban (Robert Kasparian, André Beaudoin, Sélim Abou), Paris, L’Harmattan, 1995 (196 p.).

Une francophonie différentielle (sous la direction de Sélim Abou et Katia Haddad), Paris, L’Harmattan, 1994 (560 p.).

Partager :