Problème de lecture : Cliquez ici
Numéro 17 | Octobre 2021        
A La Une

Promos ETIB 2015 à 2020 : Taux élevés de satisfaction et d’employabilité !

Lire Plus

 



Source
Les 10… conseils de Marie Diur
Février 2021

    



Cible
Un chemin différent
Juillet 2021

    

A student’s diary
juillet 2021

    

An Unusual End of a Last Semester
Juillet 2021

    

Appartenir
Juillet 2021

    

هرمتُ قسرًا
Juillet 2021

    

Une horreur sans nom
Juillet 2021

    

Pope Francis
July 2021

How a Jesuit Priest is Changing the World in a Jesuit Way



Re-Source
H.O.P.E.
Juillet 2021

    

Translation, my profession
July 2021

    

Internship at ESCWA
Juin 2021

    



Sourire
Mabrouk à Mme Gina Abou Fadel Saad !
Mercredi 30 juin 2021

    

Des larmes derrière le sourire
Juillet 2021

    



Moments Etibiens

Autour du Recteur de l’USJ Pr Salim Daccache et de la Directrice de l’ETIB réélue Pr Gina Abou Fadel Saad

Lire Plus

 



No Comment

No Comment

Lire Plus

 



Ours

Réunion rédactionnelle virtuelle pour préparer la NDT 17

Lire Plus

 



 

Edito
Le bien-être de nos jeunes, notre souci primordial

Un nouveau semestre s’est ouvert. Celui qui s’est achevé en juillet a été jalonné de difficultés de toutes sortes : la pandémie s’était aggravée, confinant tout le monde chez soi pendant d’interminables semaines ; la situation socio-économique s’était vertigineusement dégradée et continue à plonger à pic ; l’appel à plier bagage et à partir était devenu plus insistant et plus séduisant, surtout pour nos jeunes qui ne voient plus de lueur d’espoir à l’horizon.

Face à cet état « surréaliste » des choses, il fallait continuer le parcours, quitte à naviguer à vue ou même à ramer à contre-courant. Étudiants, enseignants et personnel ont été admirables de stoïcisme et de bonne volonté. Les cours en ligne ont été perfectionnés, le télétravail s’est mieux organisé et les activités ont basculé vers une version virtuelle. Plus que jamais, nous étions à l’écoute de nos étudiants, essayant de comprendre leurs angoisses, de les orienter et de les rassurer dans la tourmente.

Le virtuel était donc devenu la nouvelle normalité. Au lieu de déplorer la présence physique des personnes, nous avons décidé de tirer le meilleur profit de cet éloignement forcé. Les possibilités que nous offrait le virtuel ont été exploitées à fond. Ainsi, enseignants et étudiants ont pu suivre de multiples formations et conférences enrichissantes et accéder à des webinaires et des colloques qui se faisaient à l’échelle internationale et qu’ils n’auraient pu suivre autrement.

En ces temps qui continuent à être difficiles, et plus que jamais, nous faisons nôtre cette vigoureuse exhortation de notre Recteur, adressée à la communauté universitaire dans un discours prononcé devant les membres du Conseil de l’Université, le 24 février 2021:

« En dépit de la fatigue morale qui guette chacun et chacune, et la santé mentale qui devient de plus en plus fragile, nous devons poursuivre sans relâche notre mission de répondre aux besoins les plus importants et franchir à chaque fois ce pas de plus vers la fin du tunnel, pour le bien et le bien-être de nos jeunes. »

 

Gina Abou Fadel Saad

Doyen de la FdLT

Directrice de l’ETIB

 

Témoignages d’Anciens de l’ETIB

 

Questionnaire de Proust à Tatiana Massaad
Journaliste à France 24 et Ancienne de l'ETIB

Sur quoi la Covid-19 vous a-t-elle ouvert les yeux ? 

La nécessité de se concentrer sur l'essentiel et de vivre le moment présent.

Qu’est-ce qui vous manque de la période pré-Covid-19 ?

Enlacer les gens que j'aime.

« Maman » et « journaliste » vont-ils ensemble ? 

Journaliste oui, reporter c'est plus compliqué.

La devise que vous répétez à votre fille ?

L'important c'est d'essayer et de s'amuser (elle n'a que 4 ans).

Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence ?

Celles non intentionnelles.

Votre occupation préférée ?

Faire des to-do lists. 

Vos auteurs favoris ?

Amine Maalouf, Nawal El Saadawi, Ziad Al Rahbani, ...

Votre poète favori ?

Baudelaire.

Votre principal défaut ?

L'impatience.

Votre principale qualité ?

L'empathie.

Un regret ? 

Non, je ferai mieux dans mes prochaines vies :)

Un remords ? 

Chaque fois où j'ai pu blesser quelqu'un.

Le pays où vous aimerez vivre ?

Le Japon.

NB: Consulter la rubrique Re-SOURCE pour lire l'intégralité de l'entrevue

Propos recueillis par:

Elsa Yazbek Charabati

Rédactrice en chef de la NdT

Chef du Département d'interprétation

 

Merci L'ETIB!
Témoignage d'une diplômée

Au cours des deux dernières années, j’ai passé mes journées, mes après-midis et même mes soirées à interpréter des discours, jongler avec les formules de politesse et tisser des formules de remerciement, mais c’est alors que je m’installe à mon bureau pour vous écrire que je ne trouve plus de mots … je cherche dans mes lexiques que j’ai accumulés au fil des jours, fouille dans mes notes de cours … en vain !

 

 

Rien n’arrête un interprète
«Je suis sûre que tous les interprètes sont (…)libanais »

Dès mes premiers jours en tant qu’étudiante en interprétation on m’a clairement annoncé qu’un interprète ne s’arrête jamais. Cette déclaration avait glacé le sang dans mes veines, comme si une mission impossible m’attendait. Je ne savais simplement pas que j’en deviendrai la preuve vivante.

 

 

Le syndrome de Beyrouth
Le syndrome de Beyrouth

Inspiré par le « syndrome » de la Covid19 qui n’en finit pas de meubler notre quotidien et dans le cadre du cours de Riposte donné en février/mars en Master d’Interprétation par Elsa Yazbek Charabati, les étudiants devaient imaginer et expliquer en quelques mots le syndrome de Beyrouth. Voici quelques-uns de leurs textes: 

 

Que pensent nos lecteurs de la NDT?
Vous aussi écrivez-nous!

« Dans le dernier numéro de la NDT, la revue de l'ETIB, on trouve un tas de choses passionnantes, qui témoignent d'une activité et d'une résilience qu'il faut saluer ».

Nicolas Froeliger,  co-responsable pédagogique du master ILTS, membre du conseil du réseau EMT (master européen en traduction)

« Votre dernier bulletin semestriel a attiré toute mon attention car il mettait en évidence Nicolas Froeliger, un des membres du Conseil de l’EMT. Bravo! »

Nikola Kunte, EMT – Commission Européenne


« Je vous félicite pour votre force et persistance dans ce contexte extrêmement difficile. A l’ETIB, vous continuez à rayonner, malgré tout, et restez toujours aussi connectés avec la communauté universitaire et au-delà.

Jelena Stojkovic-Ring, Chef adjoint, Section des Services linguistiques- Tribunal Spécial pour le Liban

« Votre Newsletter est MAGNIFIQUE ! Bravo ! »

Pr. Nada Moghaizel-Nasr, Doyen honoraire - Déléguée du Recteur à l’Assurance qualité et la Pédagogie universitaire à l’USJ

 

« Quel plaisir de lire la NDT !
Quelle persévérance en dépit de tous les obstacles actuels !
Continuez ! »

Christine  Khoury, USJ- Campus de Zahlé

 

 

NOTES DU TRADUCTEUR


ÉvÉnements À Venir
Album Photos
USJ dans la pressE

Newsletter semestrielle de l’Ecole de traducteurs et d’interprètes de Beyrouth (ETIB)

www.usj.edu.lb/etib/

Directrice de publication : Gina Abou Fadel Saad
Rédactrice en chef : Elsa Yazbek Charabati
Correctrice : Lena Menhem

Partager :

© - SPCOM - Université Saint-Joseph de Beyrouth - Tous droits réservés.