Problème de lecture : Cliquez ici
Numéro 16 | Février 2021        
A La Une

Carl Saad : leader en herbe de l’ETIB

Lire Plus

 



Source
Contre vents et marées
Décembre 2020

    



Cible
Tandem ETIB/ISIT
Novembre 2020

    

The Online Newbie
Décembre 2020

    

My experience at ETIB
Décembre 2020

    

المَوعِد
Décembre 2020

    



Re-Source
Mon manège à moi, c’est toi
Décembre 2020

    

That summer!
Octobre 2020

    



Sourire
Soutenances à la FdLT et à l’ETIB
Juillet à Décembre 2020

    



Ours

L'équipe rédactionnelle de la NDT 16

Lire Plus

 



 

EDITO
Gardons l’espérance !

Le 1er semestre de cette année s’est déroulé en mode hybride : certains cours donnés à distance, d’autres en présentiel avec toutes les mesures de précaution qui s’imposent. Quoique fatigués par l’enseignement en ligne, étudiants et enseignants ont tenté de donner de leur mieux pour franchir cette période difficile. Le distanciel n’a pas que des inconvénients toutefois ; il a permis aux étudiants de l’ETIB d’assister à maintes conférences internationales données en ligne et même de participer activement au célèbre Traduel qui a eu lieu à l’Université de Bourgogne à l’occasion de la Journée mondiale de la traduction. Les missionnaires étrangers, empêchés par la pandémie de venir au Liban, ont pu animer leurs séminaires via Zoom et Teams.

Toutefois, à l’heure où ce numéro de notre Newsletter est mis sous presse, notre pays souffre, notre peuple souffre et nos étudiants souffrent. Le Liban entre en confinement, les Libanais luttent pour leur survie et nos jeunes s’interrogent sur leur avenir. Mais nous continuerons à aller de l’avant, contre toute raison, contre vents et marées. Tous les jours, j’aime à me répéter cette phrase : quand il n’y a plus d’espoir, gardons l’espérance !

 

Gina Abou Fadel Saad

Doyen de la FdLT

Directrice de l’ETIB

 

Mot de la rédaction
Enracinés à Beyrouth !

En juillet 2020, quand nous avons publié notre newsletter semestrielle, la NDT, en son numéro 15, nous étudions loin de nous douter que la double crise financière et sanitaire dont souffrait (et continue à le faire) le Liban n’était rien, face à ce que nous allions vivre quelques jours plus tard.

Plus précisément, le 4 août 2020 !

Une date fatidique qui restera à jamais gravée dans notre cœur, notre mémoire, nos sens, notre être tout entier ! Une explosion d’une ampleur inédite a secoué Beyrouth, déracinant tout sur son passage et détruisant notre capitale! On pensait que notre capital-frayeur avait été atteint lors des différentes guerres du Liban mais, cette fois, c’était plus fort que tout !

Outre les morts (Paix à leur âme !) et les blessés, des maisons entières de certains membres de l’ETIB- responsables, enseignants et étudiants ou de leur famille- ont été détruites sous leurs yeux ! Nul n’a été épargné, mais après la stupeur, le choc, le dégoût, la révolte, c’est surtout une force supplémentaire que nous avons acquise. Un élan de solidarité à nul autre pareil a émergé et a « aidé » tout sur son passage. Il est vrai que les disparus ne reviendront pas, que certaines blessures physiques ou morales ne cicatriseront jamais, mais cet élan de solidarité et d’humanisme l’emporte sur tout : plusieurs étudiants sont descendus sur le terrain pour déblayer les rues et tendre une main charitable, d’autres ont ramassé les débris de leur campus et remis leur université en ordre….

Nous garderons aussi cela en mémoire.

Et comme me l’a dit une étudiante, « c’est notre capitale, nous ne pouvons pas la négliger quand elle a besoin de nous »

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que notre Ecole porte son nom.

Beyrouth, nous sommes là pour toi!

 

Elsa Yazbek Charabati

Chef du Département d’Interprétation

Rédactrice en chef de la « NdT »

 

Merci à l’ETIB !
Remerciements d'un diplômé
10 octobre 2020

    

 

Questionnaire de Proust à M. le Professeur Nicolas Frœliger
Questionnaire de Proust à M. le Professeur Nicolas Frœliger

Sur quoi la Covid-19 vous a-t-elle ouvert les yeux ?

Sur le fait qu’il est finalement facile de donner des cours à distance.

Qu’est-ce qui vous manque de la période pré-Covid-19 ?

Les échanges en vis-à-vis avec les étudiants, bien-sûr (mais aussi avec les collègues).

Votre devise ?

En contexte, ce sera forcément Ad majorem translationis gloriam

Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence ?

Toutes celles qui peuvent nous apprendre à ne pas les refaire.

Votre occupation préférée ?

Rien de ce qui est humain ne m’est étranger. (Térence)

Vos auteurs favoris ?

Thomas Pynchon, Jean Giono, Jean Echenoz.

Votre poète favori ?

Bob Dylan.

Votre principal défaut ?

Le goût de la dérision.

Votre principale qualité ?

Le goût de la dérision.

Le pays où vous aimeriez vivre ?

Celui où le soleil brille pour tout le monde.

 

International translation Day 2020

Posted by Facebook on Thursday, 27 August 2015

 

Que pensent nos lecteurs de la NDT ?
Que pensent nos lecteurs de la NDT ?

« En ces temps d’instabilité et de crise tant mondiale que locale ce bulletin vient comme une bouffée d’oxygène par sa fraicheur et sa vivacité.

Bravo pour le travail de l’équipe et bonne continuation ! »

Rita Rousselle, Traductrice/Détentrice d’un doctorat en traductologie
 

« Quel plaisir de vous lire ! Riche et variée, la NDT reflète très bien l’esprit de l’ETIB ! Bravo, toujours de l’avant contre vents et marées ! »

Danielle Chidiac Azzam, Traductrice/ ancien Directeur-adjoint du CEL-ETIB
 

«Franchement, les établissements éducatifs de pays comme la Suisse (où je vis) qui ont la chance de n’avoir QUE la pandémie de la Covid-19 comme problème devraient faire de la NdT leur livre de chevet pour y puiser des leçons de courage, de créativité, d’excellence et surtout de résilience. Bravo! »

Jihane Sfeir, Interprète de conférence

 

خواطر وزفرة، في عامٍ كأّنه ما كان ولن يكون
خواطر وزفرة، في عامٍ كأّنه ما كان ولن يكون
Janvier

بقلم المترجم الفوري والصحافي شوقي الريّس

 

no comment

 

NOTES DU TRADUCTEUR


ÉvÉnements À Venir
Album Photos
USJ dans la pressE

Newsletter semestrielle de l’Ecole de traducteurs et d’interprètes de Beyrouth (ETIB)

www.usj.edu.lb/etib

Directrice de publication : Gina Abou Fadel Saad
Rédactrice en chef : Elsa Yazbek Charabati
Correctrice : Lena Menhem

Partager :

© - SPCOM - Université Saint-Joseph de Beyrouth - Tous droits réservés.